DJI Spark Enfin Disponible

C’est fait la marque Chinoise vient d’annoncer lors de son événement du 25 mai 2017 la sortie du drone DJI Spark.

Devant un parterre de journalistes, Michael Perry le directeur partenariats stratégiques de la marque a présenté ce tout nouveau bijou de technologie. Je vous présente ici un rapide compte rendu, pour voir la video de l’événement, rendez vous en bas de page.

Caractéristiques techniques du Spark 

  • Moins de 500 grammes
  • GPS/GLONASS
  • Decollage automatisé depuis la palme de votre pain
  • 4 Modes de vol intelligents
  • Camera 12 Mpx – Video 1080p
  • Nacelle à 2 axes
  • Vision Positioning System
  • Portée maxi : 2Kms
  • Autonomie annoncée 16 mns

DJI a une fois de plus cherché à rendre l’experience toujours plus simple avec ce qu’ils savent faire de mieux niveaux algorithmes en matière de vol autonome, le tout savamment emballé dans un concept de drone miniature à selfie. Est ce un simple drone à selfie ? Il semblerai que ce mini quadri (taille d’une main) soit plus qu’un simple jouet pour vidéastes amateurs !

Le plus petit drone jamais produit par DJI

Le spark tient dans la main

Le DJI Spark est le petit frère du Mavic. Il tient littéralement dans la main et est plus léger qu’une cannette de soda. Il possède donc une plus petite batterie (batterie à 3 cellules, autonomie plus faible, annoncée à 16 mns) mais possède de nouveaux modes de vol intelligents spécialement développés pour ce mini assistant photo/video des airs.

Mot d’ordre – rendre le vol toujours plus automatisé !

DJI a mis le paquet ici sur les modes de vols dédiés. Le drone se contrôle via Smartphone et l’App DJI Go 4.

Voici un rapide aperçu des principaux modes disponibles :

modes de vol intellligent DJI Spark
  • Quickshot : 

Ce mode fait du Spark un assistant vidéo qui vous permet de réaliser 4 types de prises de vues automatisées et vous propose un rapide mix des images.

4 modes quickshot
  • Tapfly : 

Le fameux mode tap fly est disponible sur le Spark. Déjà présent sur plusieurs autres modèles de la marque. Pratique pour un contrôle du bout des doigts.

mode tap fly dispo
  • Mode Activ Track : 

Le mode Activ Track qui permet le suivi automatique du sujet en le centrant est aussi de retour. Au programme mode suivi et classique et de profil. Pratique pour des activités sportives.

mode de suivi de sujet
  • Les modes gesture : 

DJI a vraiment travaillé sur la reconnaissance du sujet ici et le Spark offre le mode Selfie, déjà présent sur le Mavic et un nouveau mode appelé Palm Control ou le Spark suit le mouvement de votre main.

Capteur et nacelle

le spark sa camera et sa nacelle

Le Spark est équipé d’une nacelle mécanique à 2 axes et de la technologie UltraSmooth qui aide à réduire les vibrations responsables de l’effet d’obturateur roulant. La camera est elle équipé d’une lentille grand angle f/2.6 (distance focale 25mm) et d’un capteur CMOS de 1/2.3 pouces   

Nouveau modes de capture d’images

Pour la photo, en plus des traditionnels modes de prise de vue (en rafale, intervalles et bracketing pour HDR), le Spark dispose de 2 nouveaux modes :

  • Un mode Panorama. Le Spark peut prendre des panorama de façon automatique, horizontalement et verticalement et s’occupera du collage des images.
  • Un mode Shallow Focus : Pour faire des créer des photos en jouant sur la profondeur de champ.

Performances de vol

performances de vol du spark dji

Son design, proche de celui du Mavic Pro mais en version miniature, lui confère une résistance au vent minime pour lui offrir une propulsion puissante via ses 4 moteurs.

Au niveau signal vidéo, la portée est de 2 KM en Wi-fi pour un retour en 720p !

Compatible nouvelles DJI Goggles

Le Spark est bien entendu compatible avec les DJI Goggles pour un vol en immersion et une experience de vol unique. La nacelle passe en mode FPV ici pour vous donner un contrôle total sur les prises de vue !

lunettes-dji-pour-vol-en-immersion

Les Lunettes d’immersion de DJI

Assurance DJI

DJI propose, comme sur ses autres modèles, son DJI Refresh, assistance utilise en cas de problèmes techniques. 

dji care assurances

Disponibilité

Disponible des aujourd’hui via le site officiel DJI pour une pré-commande. Il est décliné en deux versions et 5 couleurs :

​Une version de base comprenant :

version de base DJI Spark

Cette version est commercialisée a 599 €

​Une version de Fly More comprenant :

Pack Fly More Spark

Cette version est commercialisée a 799 €

Il est déjà en rupture de stock sur la version de base et la date d’expedition estimée est le 15 juin.

Coloris disponibles :

couleur sommet blanc

Sommet blanc

couleur ciel bleu

Ciel bleu

couleur pre vert

Pre vert

magma rouge

Magma rouge

aube jaune

Aube jaune


Video DJI Event 25/05/2017

Phantom 3 4K – La 4K a un Prix Abordable !

Nom du Produit:

Phantom 3 4K

Type de Drone:

Drone pour la Photo, Vidéo.

Prix:

Env 650 euros

Plus d’autonomie et encore plus de vitesse…le Bebop 2, dernier né du français Parrot, apporte des améliorations de taille par rapport à la version précédente, le bebop, dévoilé le premier trimestre 2015 à l’occasion du CES. Cette nouvelle itération promet d’accompagner les amateurs de drones tant lors de leurs sorties récréatives que de leurs sessions de prise de vue aériennes.


Note:

4.3 / 5


Caractéristiques du Phantom 3 Pro à Prix Malin

Construit à partir du savoir faire acquis par DJI jusqu’ici sur les modèles précédents, le Phantom 3 4K dispose d’une caméra intégrée de 12MP attachée à une nacelle stabilisée sur 3 axes.


Un Drone Complet, Parfait Pour Débuter à Bas Prix

Outre les photos JPEG ou RAW de 12MP, l’appareil photo peut enregistrer du DCI 4K (4096 x 2160) à 24 fps et UHD 4K (3840 x 2160) à 30 fps. Avec la batterie de vol incluse, le quadricoptere de la marque Chinoise peut voler jusqu’à 25 minutes, selon les conditions de vol bien entendu.


le phantom 3 4k presentation

Une liaison Wi-Fi de 2,4 GHz avec un amplificateur vous permet d’utiliser l’application DJI Go pour un retour vidéo HD en direct ainsi que pour le contrôle de la caméra. De plus, vous pouvez accéder à des fonctions de contrôle de vol intelligentes adaptées aux besoins du cinéaste, comme les modes Follow Me, Course Lock, Home Lock et la navigation par points de passage (Modes déjà présents depuis quelques générations de Phantom maintenant). L’amplificateur Wi-Fi ainsi que le contrôleur portatif (émetteur) offrent une portée allant jusqu’à 1.2 kms (Hors Europe) et 500 m (CE).


Caméra 4K intégrée

Jusqu’à 4K en vidéo et 12MP en photo avec le Phantom 3 4K.


la camera integree du p3 4k
  • Poids : 1280 g
  • Autonomie : 25 min
  • Nombre de moteurs : 4
  • Capacité de la batterie :2600 mAh LiPo18650 2S
  • Altitude maximale de vol : 150 m (légale). Portée 500m CE
  • Vitesse max : 57.6 km/h

Le système de caméra inclus offre la possibilité de réaliser des enregistrements vidéo jusqu’à 4K 30fps (4096 x 2160) en H.264 et prend également des photos JPEG et DNG RAW à 12MP. La caméra est montée sur une nacelle à 3 axes qui assure la stabilisation et offre une inclinaison allant de 90 à + 30 °. Le support est enregistré en interne sur une carte microSD jusqu’à 64 Go de taille.

Résolutions vidéo disponibles ici :

  • DCI 4K (4096 x 2160) : 24, 25 fps
  • UHD 4K (3840 x 2160) : 24, 25, 30 fps
  • 2.7K (2704 x 1520 : 24, 30 fps
  • 1080p (1920 x 1080) : 24, 25, 30, 48, 50, 60 fps
  • 720p (1280 x 720) : 24, 25, 30, 48, 50, 60 fps
resolutions video disponibles phantom 3 4K

Le tout via un capteur grand angle 94 °

La caméra dispose d’un angle de vue à 94 °, qui est un angle plus étroit qu’un capteur fisheye pour moins de distorsion tout en étant suffisamment large pour permettre la capture de prises de vue aérienne. La lentille offre une ouverture f / 2.8.


Design

Ce drone a toutes les fonctionnalités du Phantom 3 Standard, mais avec des mises à niveau, de la vidéo 4K à une connexion WiFi étendue. Construit pour la photographie aérienne, il est équipé d’une vidéo 4K qui est montée sur un stabilisateur à 3 axes. On reprend ici les traits caractéristiques de la gamme Phantom 3.


le design du phantom 3 4K

Retour vidéo et signal Wi-Fi

Contrôle via l’application

Une extension Wi-Fi de 2,4 GHz intégré au contrôleur étend la portée du signal Wi-Fi jusqu’à 4 km. Vous pouvez utiliser un appareil mobile de type Smartphone ou Tablette pour visualiser une image en direct de la caméra (HD 720p), contrôler la vidéo et l’enregistrement photo, et accéder aux paramètres non disponibles via le contrôleur. Un support est inclus pour attacher un smartphone ou une tablette au contrôleur DJI.

DJI Go

Utilisez l’application DJI Go pour iOS et Android pour contrôler à distance le drone et sa caméra et afficher un flux vidéo en direct en HD.

Vision Positioning System de DJI

Contrairement a la version standard, la version 4K est équipé du fameux VPS développé par DJI

vision positioning system phantom 3 4k

Modes de vol intelligents dispos

Follow Me

Programmez votre Phantom 3 4K pour agir comme votre propre équipe de tournage. Le drone suit ici le porteur de la radiocommande.

Course Lock

En activant Course Lock, les contrôles seront définis par rapport au chemin actuel de votre oiseau. Ce mode vous permet de voler dans une direction définie tout en jouant sur la rotation du drone, le Yaw, pour faire tourner la camera sur l’axe. Parfait pour des travelings avec focus sur un point donné !

Points de Passage

Avec ce mode de pilote automatique, créez des points de passage sur une carte qui définissent le chemin à emprunter par votre Phantom 3 4K. L’altitude, la vitesse et la direction prisent par le quadricoptere peuvent êtres changées à chaque point.

Home Lock

Avec ce mode d’orientation, vous pouvez verrouiller le référenciel sur votre télécommande. Mode principalement pour les débutant qui vous permettra de rapatrier votre drone à la maison son avoir à inverser les commandes ce qui peut poser problèmes aux novices pour se repérer dans les airs.

Point d’intérêt (POI)

Sélectionnez un emplacement ou un objet sur lequel vous souhaitez vous concentrer, et le Phantom 3 4K le geolocalisera et commencera à tourner autour en centrant la camera dessus. Ceci est similaire au “mode orbite” trouvé sur d’autres systèmes de contrôle de vol.


Caractéristiques supplémentaires

Batterie de vol intelligente

La batterie intelligente est la même que sur tous les autres modèles récents de Phantom. Par ici pour en savoir plus sur ces batteries DJI.


Mon avis sur le Phantom 3 4K

Voici une version vraiment abordable du Phantom 3 et résolument axée video et photos.  

Le Phantom 3 4K offre des caractéristiques techniques similaires à celles de la version Pro et des ameliorations par rapport à la version Standard comme une radiocommande un peu plus complète (ajout d’un bouton shutter et d’enregistrement video, 2 boutons paramétrables), une portée légèrement supérieure avec l’ajout du Lighbridge pour un meilleur retour video, un système VPS pour un positionnement amélioré en vol et la possibilité d’attacher des filtres sur la camera. 


la gamme phantom 3 series

Un Verdict Positif

Un drone que je recommande aux personnes souhaitant débuter dans le pilotage de drones taille 350 et plus et qui sont ç la recherche d’un modèle de qualité avec des caractéristiques techniques et des optiques leur permettant de rapidement progresser et d’évoluer en photo/video !​


4.3 / 5


Points Positifs
  • Prix : à partir de 650 euros.
  • Photos de très bonne qualité.
  • Video 4K disponible
  • Facilité de prise en main et de pilotage.
  • GPS et VPS pour un bon positionnement en vol
  • Autonomie : 25 minutes.
  • Prix des batteries de rechange.
  • Filtres ND installables
Points Negatifs
  • Portée limitée
  • Connexion Wi-Fi récalcitrante par moment.
  • Hélices parfois visibles dans les vidéos

Meilleure Offre du Web 


le pack du P3 4K

Phantom 3 4K – Un Drone OFFRANT LA 4K A Un prix abordable !

Je recommande Amazon pour tous vos Achat pour la rapidité des envois, la sécurité des transactions en lignes, les garanties offertent ainsi que le support client de qualité!


Transactions Sécurisées

Sources:

– DJI pour les caractéristiques techniques et certaines images.

Vous avez une question?

Articles Liés

Navigation

Meilleures Apps Smartphone Pour Votre Drone

Vous venez d’obtenir un nouveau drone ? Ou cherchez vous simplement un moyen pour vous aider à devenir un meilleur pilote de drone plus informé ? Voici la liste de mes applications smartphone préférées pour pilotes de multirotors.

Les applications ci-dessous m’aident à vérifier tout un tas de paramètres indispensables tel que les conditions météorologiques, la position du soleil par rapport à mon drone, à explorer les zones où je peux et ne peux pas voler et comment trouver la meilleure lumière à un endroit donné !

Jetez un coup d’œil ci-dessous et faites-moi savoir ce que vous en pensez !

Google Earth

J’utilise personnellement Google Earth pour l’aspect reconnaissance avant tout !

utilisation de google earth

Cet App permet d’explorer les endroits intéressants à visiter dans ma région, mais aussi me permet avant tout d’avoir une meilleure idée/compréhension d’une zone de vol donnée afin de pouvoir trouver où je pourrais être en mesure de décoller dans un endroit sûr et privé loin des poteaux téléphoniques, des arbres et de toutes personnes.

J’aime aussi l’utiliser lorsque je suis éloigné de mon ordinateur portable et j’ai juste besoin de trouver le chemin le plus court possible à un endroit donné pour trouver facilement où je devrais garer ma voiture quand je suis dans un endroit inconnu.

Google Earth est vraiment utile car il vous permet de naviguer en 3D n’importe où sur Terre via l’imagerie satellitaire.

Les images satellites vous permettent de visualiser les cartes de manière dynamique car elles incluent des données en 3D et des images de rues, de terrains, de bâtiments et de points de repère.

Lien iOS / Lien Android

UAV Forecast

Une de mes applications gratuites préférées à utiliser avant de planifier un vol est UAV Forecast. Fondamentalement, cette application n’apporte pas tant de données que ça mais me permet de vérifier la météo pour m’assurer que les cieux offrent les meilleures conditions possibles surtout au niveau vitesse du vent.

L’App offre une lecture rapide de données cruciales telles que la vitesse du vent (ce qui est vraiment utile à connaître même si la vitesse du vent en rafales est ce qui nous intéresse le plus), les risques de pluie, de couverture nuageuse, de visibilité et de température locale, le tout sur un dashboard plutôt complet. Une autre caractéristique pratique est que vous pouvez afficher les prévisions horaires pour le jour et la semaine qui vous permettent de planifier à l’avance vos missions. La version gratuite vous offre les données pour les prochaines 24 heures et il vous faudra vous offrir la version premium pour les prévisions a 2 semaines.

Il existe également une fonctionnalité plus avancée qui surveille l’indice KP qui vous aide à déterminer les chances que vous avez de rencontrer des interférences avec votre GPS, votre électronique de bord et vos signaux de commande radio en raison de perturbations géomagnétiques causées par l’activité solaire.

Ce n’est généralement pas un problème, à moins que vous ne voliez la nuit ou à des latitudes plus élevées (plus au nord ou au sud sur la terre), mais cela peut être pratique (vous trouverez plus d’informations sur l’index Kp ici).

Vous avez aussi accès à une carte de votre région avec les No Fly Zones officielles de DJI par exemple.

Lien iOS / Lien Android

Sun Surveyor

C’est une App que j’apprécie pas mal lors de la planification de mes vols où lorsque je souhaite capturer des images à des moments précis de la journée, comme au lever ou au coucher du soleil par exemple.

Elle vous permet essentiellement de voir exactement où le soleil se trouvera à n’importe quel endroit et à n’importe quel moment de la journée en utilisant la réalité augmentée. Plutôt sympa non ?

sunsurveyor une app pratique

Cela vous permet de choisir un temps idéal et où la meilleure luminosité sera atteinte pour la capture d’images aériennes. Sun Surveyor vous donne également des détails sur les fameuses Golden Hours afin que vous puissiez comprendre combien de temps il vous reste jusqu’à ce que la lumière disparaisse.

Il existe un mode de vision en direct très amusant qui utilise la réalité augmentée ainsi qu’un mode de vision de type street view vraiment utile qui présente le chemin exact que le soleil empruntera au cours de la journée.

Il existe un mode de vision en direct très amusant qui utilise la réalité augmentée ainsi qu’un mode de vision de type street view vraiment utile qui présente le chemin exact que le soleil empruntera au cours de la journée.

Vous pouvez d’abord essayer la version gratuite, Sun Surveyor Lite, puis mettre à niveau vers la version complète pour débloquer plus de fonctionnalités décrites ci-dessus.

Lien iOS / Lien Android

Hover

Cette application offre sensiblement les même fonctionnalités que UAV Forecast pour faire simple.

En plus elle permet à son utilisateur de stocker des informations relatives à leurs vols en tant que journal de vol numérique. Vous pouvez entrer les endroits où vous êtes en train de voler, la durée d’un vol, l’utilisation de la batterie et un tas d’autres informations pratiques, puis l’application générera un rapport que vous pourrez ensuite vous envoyer par courrier électronique.

L’une de mes fonctionnalités préférées de l’application Hover est cependant la carte qui vous donne un indicateur simple qui vous permet de savoir si la zone dans laquelle vous vous trouvez permet de le faire en toute sécurité ou non.

Bien que pas toujours au point niveau zones de vol, j’ai personnellement constaté que les données cartographiques de l’application Hover fournissent des données plus utiles, précises et plus étendues que celles intégrées aux applications natives des grands fabricants de drones.

hover app pour droes

Lien iOS / Lien Android

Flight radar

Flightradar24 est une application de suivi de vol qui vous fournit des informations en temps réel sur des milliers d’avions à travers le monde.

surveillez le ciel pendant votre vol

J’aime particulièrement utiliser cet App pour vérifier qu’il n’y a pas d’hélicoptères ou des avions volant à proximité de ma zone de vol. Alors que les aéronefs sont censés rester à l’écart et ne pas voler au-dessous de la limite d’altitude minimale de 150 mètres (sauf lors du décollage / atterrissage, bien sûr), il ne devrait pas y avoir de problèmes si tout le monde suit les règles puisque les pilotes drone sont censés voler sous la barre des 150m.

Attention toutefois à rester vigilant pendant le vol car les hélicoptères de secours peuvent parfois voler à plus basse altitude !

En pratique, je vous conseille toujours de surveiller votre environnement pendant le vol et d’être prêt à tirer sur la manette des gas à n’importe quel moment pour éviter toute collision.

Lien iOS / Lien Android

Polarpro ND Filters

Une App super pratique qui vous aidera dans le choix du bon filtre pour votre camera !

PolarPro Filter Calculator

Par ici pour télécharger cette App depuis le site de PolarPro

Les Apps pour contrôler vos drones

DJI GO

L’App qui n’est plus a présenter ! Pour tous les utilisateurs de drones de marque DJI.

DJI Ground Station Pro
dji groundstation pro app.jpeg

DJI vient de publier récemment cette application pour les utilisateurs de drone avancés et professionnels qui souhaitent créer des plans de vol autonomes complexes.

Elle est conçue pour faciliter le processus de création de ces plans de vol en les automatisant. L’utilisateur sélectionne une zone sur la carte, et l’application crée automatiquement une trajectoire de vol qui couvre l’ensemble de la zone, ce qui vous permet d’ajuster vos points de passage.

Si vous voulez juste un avoir aperçu rapide de la zone de vol, Ground Station Pro mettra en place seulement quelques points de passage. Si vous voulez des images beaucoup plus détaillées (pour la construction d’un modèle 3D par exemple), elle créera un chemin avec plus de points de passage ce qui fournira des points de vues multiples.

Elle vous offre la possibilité de régler en détails vos points de passage et des modes tels que barrière virtuelle (Virtual Fencing), Points de Passage (avancé) et 3D Scan Area pour la photogrammetrie.

GS Pro est compatible avec les plates-formes aériennes DJI suivantes :

Phantom 3 Standard / 4K / Advanced / Professional, Phantom 4 / Pro *, Inspire 1 / Inspire 2 * Matrice 100/600/600 Pro, A3, N3 et Mavic Pro,
Caméras compatibles : Phantom 3 Standard / 4K / Advanced / Professional, Phantom 4 / Pro et Zenmuse X3, X5, X5R, X4S *, X5S * et Z3
*bientôt
Compatibilité : nécessite iOS 8.1 ou une version ultérieure. Compatible avec l’iPad.

Dispo seulement sur iOS

Litchi

La popularité des nouveaux modèles DJI a suscité l’intérêt des développeurs d’applications ces dernières années. DJI leur fournit un ensemble complet d’outils appelé SDK (kit de développement) leur permettant la création de fonctions avancées allant au-delà de ce que DJI fournit dans ces applications.

Litchi est une application qui fournit un certain nombre d’options supérieures a ce que propose “Ground Station” de type (waypoint) et POI (point d’intérêt) qui ne sont pas disponibles dans l’application stock DJI Go.

Litchi est probablement l’application tierce la plus populaire mais il existe un certain nombre d’autres applications de ce type.

litchi pour faire de beaux panoramas

Fonctionnalités offertes par Litchi

Litchi a un certain nombre de modes, y compris :

  • FPV
  • Waypoint
  • Suivi de sujet
  • Orbite
  • Réalité virtuelle
  • Panoramas

Lien iOS / Lien Android

Autopilot
app autopilot pour plans de vols

L’application Go de DJI est super, mais Autopilot offre une gamme de nouvelles fonctionnalités (similaires à ce que fait Litchi) qui feront de votre DJI Phantom, Inspire 1 ou Mavic Pro une plate-forme de vidéo beaucoup plus performante.

Cette appli offre de nouvelles fonctions intelligentes au niveau du vol et du contrôle de votre camera, permettant de créer des plans cinématographiques beaucoup plus complexes.

Autopilot capture également beaucoup plus de données pendant votre vol, ce qui est utile si vous rencontrez un problème technique et souhaitez diagnostiquer celui-ci.

Lien iOS Seulement

FreeFlight 3 Parrot

FreeFlight Pro, l’application gratuite qui vous permet d’accéder aux paramètres de vol avancés et de piloter vos drones Parrot Bebop, Bebop 2 et Disco.

Lien Android

Lien App Store

Lien Windows Store

FREEFLIGHT 3 PARROT
Parrot Flight Plan

Tous les drones Parrot sont livrés avec une application gratuite appelée FreeFlight Pro, qui gère les bases du vol, fournit des contrôles à l’écran et un aperçu de l’image de la caméra.

L’App pour gérer les plans de vol est optionnelle pour 20 euros et permet d’ajouter la possibilité de planifier votre vol, puis d’envoyer cette information au drone pour qu’il vole de façon autonome.

Vous créez un plan de vol en sélectionnant les points de passage sur une carte. L’application calcule ensuite le chemin à parcourir pour voler entre ceux-ci, et, en appuyant sur un bouton, envoie le drone lance votre appareil sur cette trajectoire de vol.

Des fonctionnalités plus avancées sont également disponibles, telles que le contrôle de la direction de la caméra pendant le vol. Ces vols pré-planifiés peuvent également être sauvegardés et rechargés à tout moment, ce qui est utile si vous souhaitez prendre des vidéos saisonnières a des endroits bien précis !

creer des plans de vol sur bebop parrot

Flight Plan pour Parrot est disponible via un achat in-App dans Freeflight 3 !

Gopro App Passenger

Le drone Karma de GoPro a peut-être eu quelques soucis lors de son lancement (la société l’a rappelé après que les premières unités aient commencer à chuter en vol a cause de problèmes de batteries), mais maintenant qu’il est officiellement de retour et largement disponible, vous aurez accès a une application soignée appelée Passenger, qui permet (entre autres) à un deuxième utilisateur de visualiser la vidéo de la caméra qui est attachée au drone.

GOPRO APP PASSENGER

Le deuxième utilisateur sera également en mesure de contrôler la caméra pendant le vol, de faire un panoramique tandis que le pilote contrôle le drone. En effet, cette personne pourra travailler comme opérateur de caméra alors que le pilote se focalise seulement sur le drone. Pratique pour les semis pros !

Lien App Store

Lien Android

Autres Apps

Simulateurs de vol

Quadcopter FX Simulator

Il existe de nombreuses applications disponibles qui prétendent être des simulateurs de drones, mais seulement quelques-unes sont vraiment faites pour simuler l’expérience réelle de vol en drone.

QUADCOPTER FX SIMULATOR

Quadcopter FX Simulator est l’une des meilleures actuellement, car ils ont fait un très bon travail de reproduction de la sensation et de l’expérience de vol selon moi. Vous avez accès à un certain nombre de points de vue – y compris au sol – plus une caméra normale sur le drone.

Les contrôles peuvent être personnalisés et modifiés, et différentes modèles et tailles de drones sont inclus.

Si vous payez 4,99 euros pour la version pro, vous aurez accès a plus de fonctionnalités.

Lien iOS / Lien Android

Photogrammétrie

Pix4D

La photogrammétrie est le processus de création d’un modèle 3D à partir d’une image 2D, telle qu’une vidéo ou photo de drone.

C’est ce que fait Pix4D : cette application crée automatiquement un chemin de vol pour votre drone (les modèles de DJI, 3DR et Parrot sont pris en charge), puis télécharge les données vidéo et de vol vers les serveurs Pix4D.

Vous pouvez ensuite utiliser votre PC de bureau pour utiliser ces données, et créer facilement un modèle 3D de la zone que vous avez survolé.

Le service complet n’est pas forcement bon marché (Plus de 500 euros pour un abonnement annuel avec fabrication de modèles illimités), mais Pix4D offre une période d’essai de 15 jours qui vous permettra d’essayer le service. En France, il y a bien entendu tout un tas de limitations et il vous faudra obtenir un brevet théorique de pilote ULM et déposer les demandes administratives pour vos vols si vous etes par exemple agent immobilier.

PIX4D mapper app

Lien iOS / Lien Android

Conseils pour piloter votre drone par temps froid

Voici quelques-uns de mes conseils pour voler par basses températures.

Que vous viviez dans une zone où le climat est assez rude, ou que vous emmeniez votre drone dans un coin glacial comme l’Islande par exemple, il existe des choses importantes que vous devez savoir pour tirer le meilleur parti de votre expérience de vol de drone dans des températures froides et négatives.

Certaines questions auxquelles je répondrai dans cet article :

  • Puis-je voler par temps froid ?
  • Quels problèmes peuvent résulter du pilotage de mon drone par temps froid ?
  • Pourquoi mes batteries perdent-elles la capacité si rapidement ?
  • Comment garder mes batteries au chaud avant le vol ?
  • Quelles sont les meilleures pratiques à adopter pour voler par temps froid ?
  • Quels sont les bons accessoires que je devrais envisager d’obtenir ?
  • Quelles sont les températures minimales ?

Si vous pensez que ces conseils de vol de drone sont juste pour les personnes qui volent en hiver où quand il y a de la neige, détrompez vous !

Vous rencontrerez probablement ce type de problèmes chaque fois que vous atteignez des conditions météorologiques proches ou inférieures à 0 ° C selon les circonstances, donc non, ces conseils ne sont pas seulement pour les situations où il neige.

J’ai personnellement volé dans des températures inférieures à 0 ° C avec mon Phantom,  pendant mon voyage en Islande en 2014, mais la plupart des drones standard sont conçus pour fonctionner le mieux entre 0 ° C à 40 ° C. 

Ceci dit ne vous affolez pas ici, voler avec des températures négatives ne présente aucun problème si vous respectez certaines consignes et prennez soin de vos batteries avant le vol !

Comme toujours, révisez le manuel de votre constructeur pour voir quelle est la température optimale d’utilisation votre drone. Voici quelques liens rapides vers les températures recommandées pour les drones les plus populaires du moment :

– Yuneec Thyphoon

Phantom 4 DJI​

Mavic Pro DJI

Inspire 1 DJI​

Rentrons directement dans le vif du sujet. Voici les consignes à respecter pour que votre vol par basses températures se passe au mieux !

Raccourcissez votre temps de vol

conseils une fois en vol

Il est bon ici de savoir que vous allez avoir un temps de vol beaucoup plus court car le froid affecte la charge chimique des batteries LiPo que la plupart des drones utilisent.

Cela signifie que si vous approchez habituellement un temps de vol de 25 minutes sur votre batterie de drone, vous ne pourrez avoir que 15 minutes de temps de vol environ lorsque vous faites voler votre drone par temps froid.

Donc, c’est une bonne idée que vous chargiez complètement vos batteries à cent pour cent et que vous voliez dans les 24 heures et suivez attentivement le prochain conseil ci-dessous.

Gardez votre/vos batterie(s) au chaud

Faites tout ce que vous pouvez pour garder vos batteries au chaud car les batteries ne ressentent pas le froid et ne l’apprécient guère.

Pour une performance optimale de la batterie, DJI recommande de maintenir la température de la batterie au-dessus de 68ºF (20 ° C) avant utilisation.

C’est parce que le temps froid ralentit les réactions chimiques à l’intérieur de la batterie et de ces cellules, ce qui limite la capacité de la batterie en vol.

Les drones les plus récents, auront probablement un avertissement de température de batterie intégré dans leur application, qui fait que lorsque la batterie est trop froide, vous obtiendrez une fenêtre qui indique quelque chose comme :

alerte notification temperature trop basse dji go 4

Si vous voyez cet avertissement, cela signifie que le drone ne va même pas pouvoir décoller et que vous allez devoir réchauffer la batterie avant même de pouvoir voler.

C’est pourquoi vous devez faire tout votre possible pour garder votre batterie au chaud en tout temps, afin que vous ne receviez pas cet avertissement.

Conseils pour garder les batteries de drone au chaud

Lorsque vous évoluez dans un environnement froid, gardez votre équipement multirotor dans le siège arrière de votre voiture où la température est la plus chaude (chauffage intérieur), contrairement à l’intérieur du coffre par exemple qui n’est généralement pas chauffé lui.

Lorsque vous devez sortir de votre voiture, conservez vos batteries dans quelque chose de chaud comme une écharpe, un chandail, une serviette ou même des gants, car les Lipos sont à leur capacité maximum quand il ne fait pas froid.

Ne faites pas l’erreur de vous lancer avec des batteries froides !

C’est pourquoi, quand je suis dehors dans des conditions de faibles températures, je garde toutes mes batteries de drone vraiment proches de mon corps à l’intérieur de ma lourde veste d’hiver car la chaleur corporelle fait un travail étonnant en protégeant mes batteries du froid.

Obtenez des chauffe-mains pour ne pas simplement garder vos mains au chaud, mais aussi pour les garder près de vos batteries. Maintenant, veillez à ne pas placer les réchauffeurs de main directement sur une batterie car ils émettent trop de chaleur (l’effet inverse n’est pas bon on plus). Essayez de mettre les batteries dans des gants bon marché et de les garder dans une poche de veste.

Vous pouvez également essayer de garder vos batteries dans un sac isolant pour aider à dévier l’air froid et, pour une protection supplémentaire, gardez ce sac isolant près de votre corps dans une poche de veste.

Si vous pilotez un Inspire, vous pouvez trouver des autocollants d’isolation de la batterie pour votre drone. Ceux-ci font un bon travail pour aider à repousser l’air froid pendant votre vol en aidant à ralentir l’épuisement de la batterie de votre Inspire.

autocollants chauffants pour dji inspire

Avant le vol

​Maintenant, avant de décoller, il est recommandé de faire tourner votre drone pendant environ une minute pour s’assurer que tout fonctionne bien et qu’il ne fait pas trop froid pour voler. Vous aurez de toute façon à faire vos réglages habituels !

Cela peut également être un moyen utile de réchauffer la batterie.

Essayez si possible de faire vos réglages dans un endroit tempéré si vous le pouvez. Exemple si vous êtes proche de votre véhicule, posez votre drone a l’intérieur de celui-ci ou dans le coffre pour faire vos réglages plutôt que de le poser sur le sol froid voir gelé ! Faites vos calibrations bien entendu en dehors du véhicule et loin de toute source métallique le plus rapidement possible.

Surveillez la tension a tout moment !

Certains des drones de haut niveau comme les drones DJI ont des applications comme l’application DJI Go, qui sont très utiles pour déterminer l’état actuel de votre batterie.

À l’intérieur de l’application DJI Go, vous pouvez voir et surveiller la température de votre batterie en cliquant sur l’icône de la batterie.

dji go menu batterie

Je vous recommande fortement de régler l’accès aux données de votre batterie via un raccourci (C1 ou C2) afin que vous puissiez surveiller ces données tout au long de votre vol.

Il est recommandé de ne pas voler si la tension de la batterie descend en dessous de 3,2 volts car cela signifie qu’il n’y a pas beaucoup de capacité à l’intérieur de la batterie du drone. Surveillez donc cet indicateur.

Les indicateurs de tension sont heureusement super faciles à comprendre. Lorsque vous voyez vert, cela signifie que vous êtes bon ; Lorsque vous voyez du jaune, cela signifie prudence et lorsque vous voyez le rouge, cela signifie que vous devriez atterrir.

Une bonne règle à suivre est une fois que la batterie de votre drone atteint 3.6, 3,5 volts, commencez à ramener votre drone. Je recommande en règle générale de toujours éviter de voler sur des batteries faibles et de rapatrier votre drone vers les 20-30 % pour éviter tout problème !

Si vous laissez vos batteries atteindre leur niveau le plus bas et que vous volez encore, vous risquez beaucoup et vous pourriez voir votre drone ne pas avoir assez de jus pour revenir ou il pourrait même tomber du ciel en raison d’une perte de puissance en vol.

le drone pour les conditions extremes

Le drone pour les conditions extrêmes Matrice 200


C’est à peu près tout pour cet article. J’espère que ces conseils vous aideront à passer un moment incroyable lorsque vous piloterez votre drone par temps froid.

Si vous avez apprécié cette publication, pouvez-vous me faire une faveur et partager cet article ?

Cliquez simplement sur les icônes des médias sociaux en haut ou en bas de cette page.

Ce blog est simplement un hobby pour moi et votre soutien aide vraiment à maintenir ce site en cours !

Merci beaucoup !

DJI Phantom 4 Pro et Advanced – Principales Différences !

Apres son annonce il y a maintenant deux semaines, vous vous demandez surement quelles sont les différences principales entre les deux derniers oiseaux de DJI.

Est-il utile d’acheter le DJI Phantom 4 Advanced ou devriez-vous plutôt investir dans le modèle Pro ?

Essayons de découvrir ensemble ou DJI a pu réaliser des économies sur la version advanced.

J’ai résumé ici rapidement les cinq différences principales pour vous – c’est à vous de décider quelles fonctionnalités votre drone devrait avoir à l’arrivée. Mais une chose est sûre : les cinéastes ambitieux devraient aimer les deux modèles tout deux équipés d’un capteur à 1 pouce.

camera capteur 1 pouce comme sur le p4pro

Camera capteur 1 pouce comme sur le p4pro

Différence 1 | Capteurs cameras

Alors que le DJI Phantom 4 Pro, plus coûteux, offre des caméras d’évitement d’obstacle à l’avant et à l’arrière, le DJI Phantom 4 Advanced n’est protégé que sur le devant. Les caméras ont une portée de près de 30 m, de sorte que le système est très utile, en particulier, si vous êtes un débutant ou si vous avez besoin de prendre quelques risques sur un rush assez technique.

Il y a donc une différence mineure qui profitera surement à la version Advanced en terme d’économies de batterie.

Différence 2 | Capteurs infrarouges

Nous revenons ici à la sécurité et au temps de vol.

Alors que le DJI Phantom 4 Pro offre des capteurs infrarouges sur les côtés avec une portée de près de 5m, cette mesure de sécurité n’est pas disponible sur le DJI Phantom 4 Advanced. Nous pouvons donc supposer que le temps de vol est un peu plus long, mais ce n’est pas vraiment mesurable puisque les capteurs infrarouges ne nécessitent pas autant d’énergie que le système d’évitement des obstacles basé sur des caméras.

dji_phantom_4_pro_detection_dobstacles

Différence 3 – Fréquences

Les pilotes qui choisirons la version Advanced plus abordable ont un inconvénient évident ici : le 5.8 Ghz n’est pas disponible ! la fréquence 5.8 Ghz est utilisée en particulier dans les zones avec de nombreuses interférences, là ou votre signal est susceptible d’être parasité (la portée est tout de même moindre qu’en 2.4 Ghz d’après mes tests avec le Phantom 4 Pro). Dans le meilleur des cas, cela entraîne une mauvaise transmission de l’image, mais dans le pire des cas, cela pourrait également entraîner une interruption de la connexion avec la radiocommande et un déclenchement du failsafe.

Si tel est le cas, le DJI Phantom 4 Pro passera automatiquement à la fréquence d’utilisation la moins utilisée c’est à dire le 5,8 GHz.Le DJI Phantom 4 Advanced n’offre pas une telle option puisqu’il ne fonctionne que dans la fréquence de la plus utilisée le 2,4 GHz.

Ceci est à relativiser ici et un test de la version Advanced sera nécessaire car la qualité du signal est selon moi le seul talon d’Achille du Phantom 4 Pro !

Différence 4 – Poids

Prêt à voler le DJI Phantom 4 Pro a un poids de 1388g, tandis que le DJI Phantom 4 Advanced pèse “seulement” 1368g. Cette différence est vraiment mineure puisque 20g en moins n’influencera pas le temps de vol. Les deux modèles vous obligeront à passer par la case enregistrement en ligne en 2018.

Différence 5 – Prix

Bien évidemment, le DJI Phantom 4 Advanced sera disponible a un prix plus abordable que la version Pro. En ce qui concerne le fait que les deux prix peuvent varier, il est préférable de comparer les prix chez les meilleurs revendeurs de drones.

disponible avec telecommande et ecran integre

Disponible avec telecommande et écran intégré

Conclusion

Des différences vraiment mineures ici selon moi, gardez à l’esprit que ces deux modèles sont avant tout destines aux vidéastes ambitieux et semi-professionnels. Je ne les recommande pas si vous débutez en drone…

Si vous débutez et êtes ambitieux (et têtu ou avec un porte monnaie bien rempli), la version Advanced devrait vous séduire et vous permettra d’accéder à la meilleure camera embarquée du marché civil en 2017.

Les pilotes plus confirmés devraient plutôt considérer l’achat du DJI Phantom 4 Pro, plus coûteux il est vrai, car offrant des capteurs caméra supplémentaires à l’arrière et infrarouges sur les côtés. Ces capteurs offrent une sécurité supplémentaire et la fréquence de 5.8 GHz est une fonctionnalité utile si vous volez dans des endroits avec pas mal d’interférences. 

10 conseils pratiques pour bien filmer, photographier avec votre drone

MAJ : Article mis à jour le 18/04/2017 !

Aussi curieux que cela puisse paraître, on a souvent l’impression qu’il suffit d’un multi-rotor high-tech et d’une caméra 4K flambant neuve pour réaliser de magnifiques prises de vue aériennes en drone.

Grâce à la technologie dernier cri embarquée dans certains quadricoptères récents comme Parrot Bebop 2, DJI Phantom 4 ou encore DJI Inspire 1, tout semble être pensé et programmé pour que vous n’ayez plus qu’à appuyer sur un bouton et immortaliser ainsi vos panoramas, vidéos…

Certes, ces avancées techniques ont permis de rendre accessible la photographie aérienne à un large public mais elles ne remplaceront jamais l’expérience et la maîtrise qu’un photographe chevronné acquiert avec le temps.

Les plus expérimentés vous le diront, la photographie par drone est à elle seule un art qui demande une connaissance de certaines règles de base et de techniques photographiques.

Vous venez d’acheter un nouveau quadri et vous demandez certainement comment filmer ou photographier avec un drone? ou vous n’êtes plus un simple débutant et vous demandez comment améliorer vos prises de vues aériennes

Pour vous assister, je vous propose aujourd’hui 10 conseils pour débutants, mais pouvant également aider certains professionnels, pour réaliser des prises de vue de grande qualité dans les airs !

1 – Connaître les réglementations en vigueur

Avant de lancer votre quad dans les airs, il faut savoir qu’en France, il est nécessaire de posséder le brevet de pilote ULM et d’homologuer votre quadricoptère si vous souhaitez réaliser des vidéos et photos professionnelles (c’est-à-dire, dans le cas où vous allez vendre les photos ou les vidéos que vous souhaiter réaliser).

Il suffit pour cela de vous rendre sur le site de la fédération française d’ULM pour obtenir le certificat qui est généralement facile à obtenir.

Ensuite, il vous faudra demander les autorisations préfectorales, ou obtenir l’agrémentation pour l’autorisation de vol auprès des mairies, voire des organismes responsables des sites que vous allez survoler.

Il existe d’autres réglementations à respecter que je vous invite à découvrir dans mon précédent article qui traite en détail de la législation des drones pour un usage civil.


Zone interdite aux vol de multirotors

2- Connaître les notions de base en Photo (réglages ouverture, vitesse, ISO…)

Si ces valeurs ne vous disent rien (ex : 17-85 mm, 17-40 mm, f/2, ISO 800), il vous faudra lire quelques tutoriels pour comprendre les bases de l’ouverture, de la vitesse d’obturation, de la sensibilité ISO, de la profondeur de champ et surtout de la longueur focale.

C’est justement cette dernière valeur, combinée avec les autres, qui est responsable par exemple de l’angle de vision et permet de prendre des photos panoramiques. Il va vous falloir ici maitriser les fondamentaux et commencer par obtenir une bonne comprehension du triangle d’exposition sera un bon début !

Ces règles valent pour tous les types d’appareils photos/vidéos, et ce même pour la caméra de votre Smartphone ou de votre GoPro.

Ainsi, le choix de vos objectifs et de la composition de vos photographies/vidéos dépend de ces notions que vous pouvez maîtriser en moins d’une demi journée.

Retrouvez mes astuces pour améliorer vos prises de vue aériennes !

3- Tester les réglages avant le décollage


multirotor au sol avant le decollage

Si certains drones, comme le 3DR SOLO ou les drones de la gamme DJI, permettent de réaliser les réglages caméras à distance, la plupart des autres quadricoptères ne disposent pas de cette option.

Mais de toutes les manières, à la vue du temps de vol relativement court de ces machines, il n’est pas toujours conseillé de perdre 3 ou 4 minutes précieuses à modifier les réglages en plein vol.

Pour cela, réalisez vos réglages selon le type de photo/vidéo que vous souhaitez prendre avant de décoller votre multi-rotor.

Voici six conseils pour régler la caméra de votre drone :

  • Positionnez votre caméra à un angle d’inclinaison faible, environ 15° maximum, ce qui vous permettra de réaliser des mouvements fluides, notamment en mode travelling.
  • En règle générale, utilisez une résolution de 1080p avec 30fps (30 images par seconde), ce réglage vous permettra de réaliser d’excellents plans cinematiques si vous le souhaitez et de prendre moins d’espace sur votre carte SD et disque dur. Même si la plupart des nouvelles caméras proposent de filmer en 4K, cette résolution n’offre généralement que du 24 ou 30fps (sauf sur les modèles les plus récents qui atteignent 120 fps), ce qui n’est pas suffisant pour réaliser de beaux ralentis (cela n’est pas valable pour les caméras de dernières générations, comme la HERO 4, qui permet de faire des super ralenti même et utilise pleinement la 4K).
  • Si votre drone permet de modifier la vitesse de rotation (le yaw), réglez celle-ci de manière à ce qu’elle soit relativement faible : de préférence à 50°/sec. Une vitesse de rotation faible vous permettra de tourner votre caméra de manière fluide et de réaliser ainsi des prises de vue stables et d’éviter les mouvements parasites du Yaw que les amateurs de video haïssent tant.
  • Temps de pose : réglez votre appareil photo à 1/500e ou 1/1000 pour obtenir des photos nettes. Essayez de ne pas descendre sous 1/125 pour réduire le niveau de vibrations. En video il est bon de régler la vitesse d’obturation à environ deux fois votre nombre d’images par secondes. Ex si vous filmez à 30 IPS, une vitesse d’obturation de 60 sera parfaite. 
  • Si vous pouvez jouer avec l’ouverture/aperture (comme sur le nouveau Phantom 4 Pro par exemple), essayez de filmer avec votre ouverture au minimum (grandes valeurs) pour maximiser la netteté de vos images surtout en mode paysage. Le réglage optimal ce situe en général à environ 2 stops de votre valeur maximale (ex sur le P4 Pro 9, la valeur maximale étant 11). 
  • Privilégiez le mode photo Digital Negative (DNG ou RAW). Ce format vous permettra d’éditer et de retoucher vos photos avec une grande liberté, et mieux encore, de corriger celles-ci lorsque les contrastes sont très prononcés (à cause de la météo).

4- Désactiver l’autofocus et utilisez l’histogramme

Si vous souhaitez photographier les paysages et les grands espaces, il est conseillé de désactiver l’autofocus et de passer à un réglage manuel, avec une focale proche d’infini.

Le Phantom 4 Pro possède maintenant une fonction autofocus qui permet d’ajuster automatiquement le focus lors de vos transitions entre différents plans. (bon pas encore tout à fait au point d’après moi..)

Sur les nouveaux modèles de drones DJI, pensez à taper l’écran pour le tap to focus si vous ne voulez pas avoir de surprises en post…

Si vous le pouvez, jouez sur votre ouverture qui influence aussi la netteté !

Réglez l’ouverture sur F08/F11 pour obtenir une composition homogène et surtout nette. A noter que plus l’ouverture augmente, plus la caméra aura besoin de lumière et de stabilité.

A vous de bien maitriser votre triangle d’exposition pour ajuster en consequences en fonction de la lumière. 

Utilisez l’histogramme pour l’exposition !

Lorsque vous utilisez un système de retour video FPV et plus particulièrement si vous filmez dans des endroits a forte luminosité, il peut être vraiment difficile de choisir le bon niveau d’exposition. Ca nous est tous arrivé de shooter dans un endroit magnifique et de s’apercevoir une fois rentré a la maison que nos plans sont (le plus souvent) sur exposés et vraiment inutilisables par la suite !

De nombreux constructeurs comme DJI ont intégrés un histogramme dans leur logiciel pour suivre le niveau d’exposition en temps réel ce qui permet de vous éviter ce genre de déconvenues une fois de retour devant votre ordinateur !

5- Préparer le circuit de vol


preparation-plan-de-vol-bebop-2

De nombreux modèles de quadricoptères offrent maintenant la possibilité de paramétrer son plan de vol ainsi que différents points de passage via GPS!

Comme le temps de vol des drones est relativement faible, à moins de disposer de suffisamment de batteries de rechange, il est préférable d’élaborer un plan de vol en amont pour gagner du temps.

Certains drones disposent de GPS et permettent de programmer des circuits et de voler en mode automatique. Ce mode est donc parfait pour ceux qui veulent se concentrer sur le cadrage et la prise de vue sans se soucier de la stabilisation et du pilotage. Le repérage vous permettra en règle générale de gagner un temps précieux !

Conseils pratiques :

  • Pour profiter des meilleures conditions de luminosité, prenez vos photos/vidéos tôt le matin ou en fin d’après-midi. C’est à ces moments que la lumière est plus intéressante. Les fameuses Golden Hours en Anglais.
  • Choisissez un endroit spacieux avec pas ou peu d’oiseaux et d’obstacles pour éviter les collisions.
  • Faites attention au vent (surtout en rafales) pour la survie de votre engin mais surtout la qualité de vos photos/vidéos.
  • Essayez de visualiser le rendu final souhaité et le type de plans que vous recherchez pour votre montage ! Cela vous aidera grandement en post production.

Pour tout savoir sur les batteries pour multi-rotors, rendez vous ici!

6 – Prendre en compte les conditions météos

La qualité de vos photographies et vidéos peut se détériorer si les conditions météorologiques ne sont pas optimales.

​La météo peut altérer significativement le pilotage et la prise de vue. Pour éviter cela, il est préférable d’éviter de voler quand :

  • Le vent est trop fort ;
  • Les températures sont très hautes ou très basses ;
  • La luminosité est très faible, par exemple en cas de : brouillard, tombée de la nuit, ciel très couvert, risques de précipitations, etc.
  • Dans le cas où les conditions d’ensoleillement ne sont pas optimales, vous pouvez utiliser un filtre polarisé sur votre caméra pour ajouter plus de contrastes aux couleurs ou tout simplement jouer avec vos réglages d’exposition ;
  • Regardez les conditions météorologiques de la région à la veille de chaque sortie.

7 – Piloter le drone en mode prise de vue (FPV)

Pour obtenir des photos de grande qualité, il convient de respecter quelques règles de pilotage :

  • Essayez de tester l’équilibre du drone avant de le faire voler : positions des hélices, position de la caméra et des appareils, etc.
  • Evitez de changer brusquement de vitesse, restez de préférence sur une vitesse lente pour gagner en stabilité ; vous pourrez augmenter la vitesse en post prod !
  • Réalisez des mouvements lents et fluides ;
  • Evitez les mouvements brusques ;
  • Soyez doux sur le Yaw, les mouvements de rotation du drone pour tourner la camera qui créent souvent un effet de rolling shutter vraiment désagréable.

controle-de-votre-multirotor-via-lunettes-FPV

Le FPV se développe à vitesse grand V poussé par l’apparition de nombreux modèles de lunettes VR et d’écrans intégrés sur la marché!

8 – Prendre de l’altitude pour augmenter l’angle de prise de vue

Plus vous prenez de l’altitude, plus la composition de la photo sera intéressante. Cela permet d’obtenir un champ de vision plus large et obtenir ainsi des images exceptionnelles.

Quand vous prenez de l’altitude, évitez de cadrer vos photos face au soleil, les hélices peuvent créer de l’ombre sur l’image.


photo-en-haute-altitude

Vainqueur du concours international de photographie en drone 2016 dans la catégorie nature – credits Dronestagram

  • Important : Pour éviter les amendes, le drone doit voler à une altitude inférieure à 150 m et doit toujours rester dans votre champ de vision (sauf vol en FPV).

9 – Cadrer avec le système FPV

Le système de commande FPV (First Person View) est devenu avec le temps extrêmement utile, voire indispensable pour cadrer à distance et piloter en temps réel…

Choisissez un système de retour vidéo performant avec une bonne transmission WIFI pour éviter le décalage de l’image, fameuse latence que les pilotes de racing haïssent tant. Il existe dans le marché une large variété de marques qui proposent des systèmes de commandes FPV avec écran retour pas chers.

A titre d’exemple, le 3DR Solo permet d’obtenir des images en direct de la GoPro ce qui permet d’augmenter le champ des possibilités en vidéos.

  • Important : Attention à bien lever le nez de votre écran retour par moment pour bien garder votre drone à vue ! Croyez moi vous me remercierez par la suite lorsque vous aurez évité un crash de justesse…

10 – Bien choisir la caméra pour votre drone

Bien entendu la plupart d’entre nous choisissent des modèles de drones avec cameras intégrées, les constructeurs ayants fait de réels efforts dans le domaine au cours des dernières années.

Néanmoins, les caméras et boitiers les plus sophistiquées offrent plus de possibilités en termes de focales, de qualité et de sensibilité, et influent sur le choix du drone et de la nacelle que vous allez devoir fixer à votre quadricoptère si vous choisissez cette route.

Je vous conseille de vous rendre sur cette page pour vous aider à cibler vos besoins et choisir la caméra la plus adaptée à vos besoins!

De manière générale, les caméras les plus couramment utilisées sont la Sony A7, la caméra intégrée (DJI 4K) GH4, Canon 5D/6D/7D, ou encore la GoPro (qui reste la plus utilisée sur le marché).

Conseils pratiques :

  • Choisissez de préférence les caméras offrant les plus grandes résolutions ;
  • Si l’objectif est intégré à la caméra, choisissez celle qui propose une courte focale : un grand angle.
  • Si vous souhaitez filmer avec votre caméra, choisissez un modèle offrant les plus grandes valeurs en FPS.
  • Si cela n’impacte en rien la qualité de l’image, il est souhaitable de choisir la caméra la plus compacte/légère de la gamme pour de meilleures performances de votre drone en vol.
  • Mais attention, vous allez très souvent devoir faire un compromis entre poids et qualité d’image :
  • Le poids : Un 5D mark III avec un objectif de 35mm par exemple est bien plus encombrant pour votre drone qu’une GoPro. L’ensemble fait plus qu’1 kg ce qui influe sur la vitesse, l’équilibre, la sécurité et l’autonomie de votre drone.
  • La qualité d’image : Néanmoins, si vous souhaitez obtenir des vidéos de qualité optimale, le 5D mark III est évidemment l’appareil qu’il faudra monter sur son drone. Le drones DJI de la gamme Inspire embarquent par ailleurs des cameras de qualité comme par exemple la fameuse X5.

Sources/credits:

– Dronestagram pour les photos aeriennes. Piton de la fournaise, Volcano by Jonathan Payet et Kalbyris forest Denmark by Mbernholdt

Articles Liés

Présentation du OSMO +, la caméra stabilisée de DJI

Dans le segment des caméras stabilisées, le DJI OSMO + se positionne parmi les caméras les plus prometteuses de 2017. Montée sur un manche de qualité, cette caméra stabilisée présente de nombreux atouts qui ne manqueront pas de vous séduire si vous êtes à la recherche d’une camera à utiliser en complément pour vos montages en mélangeant images au sol et aériennes.

dji osmo - dans sa boite de transport

DJI osmo + dans sa boite de transport

Je pensais vous proposer ici un test complet du Osmo mais celui-ci n’étant pas “compatible” avec mon Samsung Galaxy Note 5, ce qui ne me permet pas d’obtenir un retour video stable, je ne vous proposerai qu’une simple présentation du produit ! Pardon d’avance…

Présentation

DJI, le constructeur chinois spécialiste de drone, n’a pas manqué de nous étonner avec cette dernière itération du DJI OSMO. Celle version « PLUS » pousse encore loin les limites de la qualité d’image et de la fluidité et apporte en plus le zoom qui manquait cruellement aux possesseurs de la version standard.

le osmo plus et sa poignee

Les cameras de la gamme OSMO sont conçues comme des mini-steadicams, c’est-à-dire une caméra assistée par un système de stabilisation monté sur nacelle à 3 axes, DJI ayant un certain savoir faire dans le domaine.

L’ensemble est tenu par une poignée de 15 centimètres de long et peut être contrôlé via l’application DJI Go pour le retour video (sur iOS et Android, pas nécessaire pour faire fonctionner la camera).

Cette version « PLUS » se distingue surtout par la mise à jour de la caméra. Dorénavant, il est possible de zoomer pendant la prise de vue, contrairement à l’ancienne version standard. DJI Osmo+ est, aujourd’hui, la seule caméra stabilisée qui dispose d’un zoom x7.

Le design est vraiment sympa et la finition de la poignée est de bonne qualité. La finition de la partie supérieure avec camera fait par contre plutôt « cheap » d ‘après moi et DJI aurait largement pu faire mieux ici !

Une bonne qualité d’image

Le DJI Osmo + embarque une caméra Zenmuse X3 avec Zoom. Il est possible si vous le souhaitez de monter la caméra X3 de l’Inspire sur l’Osmo+, mais l’inverse n’est pas possible en raison d’une petite différence de conception.

La caméra dispose d’un capteur vidéo, le Sony Exmor R BSI 1/2,3″, capable d’enregistrer des vidéos en 4K (4096×2160) Ultra HD, à 25 images/seconde, ou en Full HD à 30 ou 60 images/secondes.

camera et gimbal du osmo plus

Camera et gimbal du osmo plus

Logée dans une sorte de boule de protection, la caméra est montée sur des moteurs Brushless à 3 axes pour gagner en fluidité. Une électromécanique permet d’adoucir les transitions.

Grâce à son angle d’inclinaison de 170° qui peut pivoter horizontalement sur 640°, vous pouvez à présent réaliser des mouvements compliqués sans toucher à la qualité de l’image.

Contrairement aux « action cams » classiques de types GoPro Hero, la DJI Osmo+ fait appel à une double technologie de zoom optique x 3,5 et de zoom numérique x 2 pour atteindre un grossissement de l’ordre de x7.

D’apres mes essais (vraiment courts en raison de problèmes de compatibilité) je trouve que la video est plutôt bonne mais vraiment loin d’être parfaite sortie de la carte SD avec parfois des effets d’alliasing notament sur les bords du capteur. Il vous faudra passer par le case post prod pour obtenir un rendu convenable d’après moi.

Pas mal donc pour l’utilisateur lamba mais honnêtement on est ici loin du rendu pro vendu par DJI… Ami professionnel passes ton chemin un conseil !

Retour vidéo sur smartphone

Contrairement aux « action cams » classiques de types GoPro Hero, la DJI Osmo+ fait appel à une double technologie de zoom optique x 3,5 et de zoom numérique x 2 pour atteindre un grossissement de l’ordre de x7.

port micro externe

Support Smartphone et Port micro externe

Gros problème ici pour moi au déballage du produit, impossible de verrouiller le signal et d’obtenir un retour vidéo avec mon Samsung Note 5. Après quelques minutes d’essai je teste avec le S6 de ma compagne et le Osmo fonctionne parfaitement. J’ai contacté le support de DJI qui m’a répondu que Android pouvait créer des problèmes de compatibilité avec les produits de la gamme Osmo. En gros la réponse du support fut la suivante, « utilisez un iPhone et l’Osmo fonctionnera à 100% »… Merci DJI oui il est vrai que Android représente seulement 60% et plus du marché de la téléphonie, pourquoi s’encombrer…

Faites attention donc à bien verifier la compatibilité avec votre smartphone avant tout achat…vous risqueriez d’être, tout comme moi plutôt déçu!

Compatibilite Osmo Plus

Contrairement à sa version mobile qui utilise elle le Bluetooth, celle-ci fonctionne via Wifi seulement !

Je regrette la non-présence de tracking d’objet à l’écran (peu être suis-je trop exigeant ici…), une option qui facilite grandement la prise de vue selon moi. Vous avez néanmoins la possibilité de contrôler le mouvement de la camera au toucher via l’écran de retour (en laissant appuyer votre doigt sur l’écran) ce qui s’avère pratique pour suivre un sujet en mouvement.

​Le bouton de forme ronde servant à faire bouger la camera grace au pouce n’est pas vraiment précis et crée parfois des à-coups visible sur vos vidéos. Cela demande une certaine pratique je pense. D’après DJI, il est possible de faire bouger la camera de façon manuelle en pivotant (à la main) la camera. Pas sur que ce soit très bon pour la gimbal à long terme…mais tout de même plus precis selon moi que ce bouton.

Enregistrement sonore

Contrairement à l’ancienne version, le DJI Osmo + dispose d’un micro FlexiMic qui permet d’enregistrer les ambiances. Même si la qualité laisse (vraiment) à désirer, la présence de cette option est tout de même saluée.

Une prise audio est également intégrée sur le devant du Osmo pour vous permettre de brancher un micro externe pour obtenir un son de meilleure qualité lors de vos prises de vues et surtout éloigner la prise son du ventilateur du Osmo qui fait un bruit assez gênant.

Mon conseil ici, munissez vous d’un micro externe car celui qui est intégré dans le Osmo est vraiment peu performant, pour être gentil !

Les modes disponibles

En plus des modes déjà disponibles sur la version précédente, de nouveaux modes font également leur apparition :

  • Timelapse : Osmo + vous permet de réaliser des Timelapses et même des Hyperlapses. Il suffit pour cela de marquer un point de démarrage et de fin et d’appuyer ensuite sur «Démarrer» pour créer l’effet sans recourir à d’autres équipements spéciaux.
  • Panoramas à 180 ou 360 degres.
  • Automatique : il est possible de contrôler la caméra à l’aide du Joystick quadri-directionnel. Je trouve personnellement ce Joystick peu pratique et difficile à utiliser pour le cadrage. Possibilité de cadrer en bougeant la camera à la main ou en laissant votre doigt appuyé sur votre écran retour.
  • Photo : la caméra vous permet également de prendre des photos d’une résolution de 12 mégapixels.
  • Live : avec l’application DJI GO, vous pouvez maintenant réaliser des streams “live” directement sur votre smartphone.

Principales caractéristiques du DJI Osmo +:

  • Vidéo de 4K / 30 images par secondes et vidéo de 1080p / 120ips avec capture sonore.
  • Photo de 12 mégapixels (Format DNG/RAW disponible).
  • Timelapse automatique et Timelapse en mouvement.
  • Un poids étonnamment léger de 422 g
  • Mode prise de vue silencieuse. Possibilité de désactiver le ventilateur qui est plutôt bruyant !

Quelques Critiques/Bugs !

  • AF loin d’être exceptionnel : l’AF n’est vraiment pas top à mon avis. Sur l’Osmo d’origine, le focus était fixe. Sur celui-ci vous devez appuyer sur l’écran pour le focus ce qui n’est pas idéal surtout quand vous êtes en mouvement Osmo en main.
  • Le signal retour coupe parfois pour je ne sais quelle raison, l’App DJI Go crashe, ”Lens not Connected error”…
  • La synchronisation de l’audio est vraiment bof.

Inconvénients

  • Pas de capuchon pour protéger l’objectif. Une protection d’objectif de base aurait été appréciable vu le prix de l’engin…
  • Durée de vie de la batterie moins d’une heure. Pensez à en acheter d’autres en complément pour vos sorties.
  • Qualité du micro horrible. Il va falloir vous équiper d’un micro externe en plus ici. 

Verdict

Le DJI Osmo + offre une camera de bonne qualité couplée à un stabilisateur performant et vous permettra d’obtenir un rendu cinématographique plutôt appreciable pour vos plans au sol et sera tout a fait convenable pour une utilisation familiale voir semi-profesionelle.

port micro sd et verouillage gimbal

Il faut reconnaitre qu’il était difficile voir quasiment impossible d’accéder à ce genre de résultats niveau camera à main stabilisée pour un prix inférieur à 1000 euros il y a encore quelques temps.

La stabilisation à l’air de vraiment bien fonctionner et les différents modes de prises de vue, les résolutions disponible ainsi que la possibilité de shooter en Raw sont un vrai plus ici. 

Je regrette toutefois de nombreux problèmes rencontrés avec ce produit après seulement quelques minutes d’utilisation qui font que je ne le recommande pas en l’état actuel des choses !

Le Osmo en version plus souffre de gros problèmes de compatibilité smartphone ne permettant pas toujours de profiter du retour video, surtout via smartphones Android. Je ne suis apparement pas le seul à m’en plaindre comme le démontre pas mal de vidéos trouvés sur Youtube. Le signal Wifi peut par ailleurs parfois couper (sur un smartphone compatible) et n’est pas vraiment stable. Pas pratique pour une camera à main qui sera souvent dégainée à la va-vite pour capturer l’instant présent…

La qualité image peu parfois laisser à desirer surtout en cas de faible ou de trop forte luminosité (normal vous me direz il s’agit ici seulement d’une Zenmuse X3) et peu presenter de l’alliasing sur les bords du capteur par moment. Il vous faudra vous munir de filtres spécialement concus pour le Osmo si vous habitez comme moi dans un coin ensoleillé !  

Le microphone intégré est vraiment minable (et je pese ici mes mots), je ne parle pas de la synchronisation de l’audio qui laisse vraiment à desirer.  

Si vous avez les moyens, je recommande d’investir un peu plus pour avoir accès a du “vrai” materiel professionnel. Si vous êtes léger niveau finances, un conseil passez votre chemin et considérez la version mobile (si vous possédez un telephone avec une bonne camera) ou utilisez tout simplement votre drone et sa nacelle gyrostabilisée pour des prises de vue au sol.