Le drone Swing de Parrot, un pari novateur mais réussi

Nom du Produit:

​PARROT SWING

Type de Produit:

Mini Drone

Prix:

Env 549 euros

Dans cette présentation des DJI Goggles, je passerai en revue quelques-unes des principales fonctionnalités de ce produit pour voir ce qui le rend si spécial et vous donner un aperçu du type d’expérience utilisateur que vous pouvez en tirer.

Note:

4.1 / 5

​Depuis quelques mois, la marque Parrot communique sur son nouveau drone à venir, appelé le Swing. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son design en étonnera plus d’un. J’étais très curieux de découvrir ce drone et je vais vous livrer aujourd’hui mon expérience ainsi que les caractéristiques du Parrot Swing.

Depuis quelques mois, la marque Parrot communique sur son nouveau drone à venir, appelé le Swing. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son design en étonnera plus d’un. J’étais très curieux de découvrir ce drone et je vais vous livrer aujourd’hui mon expérience ainsi que les caractéristiques du Parrot Swing.


Découverte du Swing

rsz_la_boite_du_parrot_swing

J’étais très impatient de tester ce drone et de vous partager mon ressenti, et donc excité comme un gamin en recevant le colis. Le type de pilotage du Swing, assez inédit, titillait mon intérêt depuis quelques mois déjà.

Première surprise, même si j’étais prévenu : le design ! En effet, lorsque je l’ai déballé, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser aux vaisseaux spatiaux des films Star Wars de George Lucas, dont même le nom est assez ressemblant : Swing pour le drone de Parrot, et X-Wing pour le vaisseau spatial de Star Wars. Les créateurs de la marque Parrot seraient-ils fans de la saga légendaire ? Ce n’est pas impossible !

Le drone Swing a la même allure qu’un petit avion biplan, avec des ailes croisées en X. Ces ailes sont faites de plastique renforcé, garantissant une bonne solidité au drone tout en permettant de l’alléger. Le démarrage est quant à lui typique des autres drones. Il commence par placer son nez en l’air, il vole ensuite de manière stationnaire et ne se met en position « avion » qu’après qu’on ait commencé à avancer.

rsz_corps_du_parrot_swing

Le Corps du Swing qui resemble fortement au nez du Mambo !

le swing et sa radiocommande

Comme toujours privilégiez la radiocommande au smartphone pour une meilleure expérience !

rsz_arriere_du_corps_du_swing

Emetteur ultrasons, port de chargement et batterie

Pour ceux qui possèdent déjà un drone Parrot Mambo, les batteries sont les mêmes !

J’étais très impatient de tester ce drone et de vous partager mon ressenti, et donc excité comme un enfant en recevant le colis. Le type de pilotage du Swing, assez inédit, titillait mon intérêt depuis quelques mois déjà.
Première surprise, même si j’étais prévenu : le design ! En effet, lorsque je l’ai déballé, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser aux vaisseaux spatiaux des films Star Wars de George Lucas, dont même le nom est assez ressemblant : Swing pour le drone de Parrot, et X-Wing pour le vaisseau spatial de Star Wars. Les créateurs de la marque Parrot seraient-ils fans de la saga légendaire ? Ce n’est pas impossible !

Le drone Swing a la même allure qu’un petit avion biplan, avec des ailes croisées en X. Ces ailes sont faites de plastique renforcé, garantissant une bonne solidité au drone tout en permettant de l’alléger. Le démarrage est quant à lui typique des autres drones. Il commence par placer son nez en l’air, il vole ensuite de manière stationnaire et ne se met en position « avion » qu’après qu’on ait commencé à avancer.


​L’application

​Le drone Swing est pilotable à l’aide de l’application éditée par Parrot, et permet de lancer et faire atterrir l’appareil en toute simplicité à l’aide d’un bouton.

L’application offre aussi l’accès à de nombreuses données de vol assez utiles, comme l’altitude, la charge restante de batterie, la vitesse, le temps écoulé depuis le début du vol.

Comme toujours, je ne recommande pas d’utiliser le smartphone sauf pour vous amuser, si vous etes plus sérieux, privilégiez la radiocommande un conseil !

L’application

Le drone Swing est pilotable à l’aide de l’application éditée par Parrot, et permet de lancer et faire atterrir l’appareil en toute simplicité à l’aide d’un bouton. L’application offre aussi l’accès à de nombreuses données de vol assez utiles, comme l’altitude, la charge restante de batterie, la vitesse, le temps écoulé depuis le début du vol…

application freeflight mini

La marque propose également une manette de pilotage en supplément, ce que je trouve personnellement bien plus pratique pour contrôler l’appareil passé une certaine vitesse.

rsz_radiocommande_du_swing

La manette est assez agréable à utiliser, bien conçue et ergonomique. Au moindre changement de direction, elle se révèle assez sensible et réactive, ce qui permet au moins de pouvoir faire de sacrées figures aériennes et de prendre des virages assez secs et restreints.

Il est même possible, en branchant un portable ou une tablette sur la manette, de recevoir un retour vidéo pendant le vol de votre drone. Le Wifi est fonctionnel jusqu’à 60 mètres de distance.

La manette

La marque propose également une manette de pilotage en supplément, ce que je trouve personnellement bien plus pratique pour contrôler l’appareil passé une certaine vitesse. La manette est assez agréable à utiliser, bien conçue et ergonomique. Au moindre changement de direction, elle se révèle assez sensible et réactive, ce qui permet au moins de pouvoir faire de sacrées figures aériennes et de prendre des virages assez secs et restreints. Il est même possible, en branchant un portable ou une tablette sur la manette, de recevoir un retour vidéo pendant le vol de votre drone. Le Wifi est fonctionnel jusqu’à 60 mètres de distance, permettant ainsi une exploration assez complète de l’environnement et laissant une large liberté de mouvement.

​Le vol

Le vol

Unique en son genre, ce drone est le seul, après un décollage vertical de la même manière que les autres drones, à se coucher au fur et à mesure qu’il avance pour diminuer la résistance à l’air au maximum.

Ce dispositif lui permet d’aller jusqu’à 30 km/h, ce que je trouve énorme pour un drone d’aussi petite taille. Chapeau, c’est un vrai plaisir à piloter !

Je n’ai eu aucune difficulté particulière à le contrôler et je l’ai trouvé agréable et amusant à utiliser. L’atterrissage non plus n’est pas difficile, il suffit de mettre le drone en position stationnaire et de le faire descendre lentement. 

Jetez un coup d’oeil à la video officielle Parrot :

nique en son genre, ce drone est le seul, après un décollage vertical de la même manière que les autres drones, à se coucher au fur et à mesure qu’il avance pour diminuer la résistance à l’air au maximum. Ce dispositif lui permet d’aller jusqu’à 30 km/h, ce que je trouve énorme pour un drone d’aussi petite taille. Chapeau, c’est un vrai plaisir à piloter ! Je n’ai eu aucune difficulté particulière à le contrôler et je l’ai trouvé agréable et amusant à utiliser. L’atterrissage non plus n’est pas difficile, il suffit de mettre le drone en position stationnaire et de le faire descendre lentement.

​Sur ce drone, la caméra a plutôt un aspect pratique. Elle permet de se repérer pendant le vol et de se stabiliser correctement.

Cette caméra 0.3Mpix ne vous permettra pas de prendre des photos ou des vidéos de qualité pour en garder des souvenirs, d’ailleurs il n’est même possible d’enregistrer une vidéo à l’aide de ce drone.

Il faut rester dans l’idée que cette caméra vous servira, en quelque sorte, de capteur de stabilisation, sinon vous risqueriez d’être déçu des résultats. 

Sur ce drone, la caméra a plutôt un aspect pratique. Elle permet de se repérer pendant le vol et de se stabiliser correctement. Cette caméra 0.3Mpix ne vous permettra pas de prendre des photos ou des vidéos de qualité pour en garder des souvenirs, d’ailleurs il n’est même possible d’enregistrer une vidéo à l’aide de ce drone. Il faut rester dans l’idée que cette caméra vous servira, en quelque sorte, de capteur de stabilisation, sinon vous risqueriez d’être déçu du résultat vidéo.


​Mon avis final​

​​Cette façon de piloter est très inédite, comme je l’ai déjà dit, grâce à ce drone qui se couche et se met dans la position d’un avion à mesure que sa vitesse augmente.

Forcément, la prise en main et l’expérience de vol s’en trouvent changées, différentes d’un quadricoptere, et c’est un très bon point.

Le pilotage du Swing assure des moments amusants et permet d’attirer vers le marché du drone les personnes intéressées par les avions ou ailes également. Le challenge que s’est lancé la marque Française Parrot, qui est celui de proposer une nouveauté surprenante est plutôt une réussite d’après moi.

Connaissez-vous ce drone ? Que pensez-vous de sa particularité à voler comme un avion ? Avez-vous envie de l’acheter ?
drone en forme de x-wing

Meilleure Offre du Web 


le swing et sa radiocommande

parrot swing

Je recommande Amazon pour tous vos Achat pour la rapidité des envois, la sécurité des transactions en lignes, les garanties offertent ainsi que le support client de qualité!

Retrouvez tous les mini drones ici www.amateursdedrones.fr/mini-drones/


Transactions Sécurisées

Sources:

– Parrot pour les caractéristiques techniques.

Articles Liés

Advertisements

Nouveau départ pour GoPro avec la Hero6 Black

Nom du Produit:

​GOPRO HERO6 BLACK

Type de Produit:

Camera d’action pour drones

Prix:

Env 400 euros

Dans cet article, je vais tester la GoPro Hero6 Black pour vous dire si oui ou non cette nouvelle caméra d’action, qui inaugure la première puce maison appelée GP1, tient les promesses promises par la marque ou non.

Note:

4.7 / 5

Depuis plusieurs années, les produits de la marque ont hélas cessé de proposer de l’innovation, tandis que la concurrence commence à offrir des caméras de qualité presque similaires à des prix bien plus attractifs (Yi, ou Sony par exemple). 

Besoin de se renouveler ? Assurément ! Pour cela, la marque GoPro a décidé de lancer la GoPro Hero6 Black. Même si elle ressemble à sa grande-sœur à première vue, regardons de plus près ce qu’a à nous offrir cette caméra miniature.

Dans cet article, je vais tester la GoPro Hero6 Black pour vous dire si oui ou non cette nouvelle caméra d’action, qui inaugure la première puce maison appelée GP1, tient les prouesses promises par la marque ou non.
En effet, depuis plusieurs années, les produits de la marque ont hélas cessé de proposer de l’innovation, tandis que la concurrence commence à offrir des caméras de qualité presque similaires à des prix bien plus attractifs (Yi, ou Sony par exemple). Besoin de se renouveler ? Assurément ! Pour cela, la marque GoPro a décidé de lancer la GoPro Hero6 Black. Même si elle ressemble à sa grande-sœur à première vue, regardons de plus près ce qu’a à nous offrir cette caméra miniature.
 

Découverte de la Hero 6

La découverte

Tout d’abord, je vais vous fournir les indications techniques concernant la Hero6 Black.

La fiche technique annonce un capteur de 12 millions de pixels et un objectif 173 degrés. Cependant, certaines informations sont absentes : composants nouveaux ou uniquement repris de la Hero 5, la dimension du capteur, l’ouverture de l’objectif, la focale ?

Caractéristiques techniques gopro hero 6

Caractéristiques techniques gopro hero 6 – source 01.net

Impossible à savoir. Malgré tout, cette sixième génération de GoPro propose des améliorations notables. En effet, la nouvelle puce maison appelée GP1 est la première de ce genre à être développée en interne. Un bon point pour avoir une meilleure maîtrise du fonctionnement de la caméra. Cela a d’ailleurs été bénéfique à Apple sur  le marché du smartphone, expliquant la volonté grandissante des concurrents de s’y mettre également. Ce dispositif permet donc à GoPro de se démarquer des marques chinoises qui choisissent pour la plupart de se fournir chez Ambarella.

Première chose à analyser lors du déballage de la caméra : son design. La caméra est d’apparence semblable à la précédente GoPro.

rsz_camera_4k_gopro_hero
rsz_vue_du_capteur_de_la_gopro_hero_6

Qu’est-ce qui les différencie, dans ce cas ? Tout d’abord, le logo « Hero 6 » sur la tranche, mais il y a également le pictogramme du bouton latéral qui affiche la fonction Power, contrairement à la fonction HiLight auparavant. La marque nous offre donc sa petite caméra en caoutchouc, avec écran tactile (2 pouces de diagonale, 5,10 centimètres), et étanche jusqu’à 10 mètres de profondeur (sans caisson supplémentaire).
    
Même si la GoPro Hero5 Black avait un design agréable dont je ne me plains pas, il est regrettable de voir aussi peu de changement. La caméra aurait pu être miniaturisée mais la technologie ne permet cela actuellement qu’avec quelques compromis. Si vous êtes à la recherche d’une caméra plus petite, la Hero5 Session est toutefois toujours accessible. GoPro continue sur sa lancée de vendre ses propres accessoires en ne proposant pas de filetage qui permettrait de fixer la caméra sur un pied. Dommage !

Tout d’abord, je vais vous fournir les indications techniques concernant la Hero6 Black. La fiche technique annonce un capteur de 12 millions de pixels et un objectif de 173 degrés. Cependant, certaines informations sont absentes : composants nouveaux ou uniquement repris de la Hero 5, la dimension du capteur, l’ouverture de l’objectif, la focale ? Impossible à savoir.  Malgré tout, cette sixième génération de GoPro propose des améliorations notables. En effet, la nouvelle puce maison appelée GP1 est la première de ce genre à être développée en interne. Un bon point pour avoir une meilleure maîtrise du fonctionnement de la caméra. Cela a d’ailleurs été bénéfique à Apple sur  le marché du smartphone, expliquant la volonté grandissante des concurrents de s’y mettre également. Ce dispositif permet donc à GoPro de se démarquer des marques chinoises qui choisissent de se fournir chez Ambarella.

Première chose à analyser lors du déballage de la caméra : son design. La caméra est d’apparence semblable à la précédente GoPro. Qu’est-ce qui les différencie, dans ce cas ? Tout d’abord, le logo « Hero 6 » sur la tranche, mais il y a également le pictogramme du bouton latéral qui affiche la fonction Power, contrairement à la fonction HiLight auparavant. La marque nous offre donc sa réputée petite caméra en caoutchouc, avec écran tactile (2 pouces de diagonale, 5,10 centimètres), et étanche jusqu’à 10 mètres de profondeur (sans caisson supplémentaire).
    
Même si la GoPro Hero5 Black avait un design agréable dont je ne me plains pas, il est regrettable de voir aussi peu de changement. La caméra aurait pu être miniaturisée mais la technologie ne permet cela actuellement qu’avec quelques compromis. Si vous souhaitez une caméra plus petite, la Hero5 Session est toutefois toujours accessible. GoPro continue sur sa lancée de vendre ses propres accessoires en ne proposant pas de filetage qui permettrait de fixer la caméra sur un pied. Dommage !

rsz_comparaison_hero_55_et_4

Les dernières cameras Gopro (Hero 6, 5 et 4)

comparatif caracteristiques cameras

Comparatif caractéristiques des 2 cameras


​Comment juger un tel produit sans se pencher davantage sur la qualité de l’image rendue ?

La puce GP1 est deux fois plus performante que la puce Ambarella de la GoPro Hero 5, ce qui est le bienvenue pour une qualité d’image qui va dépendre, majoritairement, de l’efficacité du traitement du signal brut.

Je vais partir sur une comparaison poussée entre les images de la Gopro Hero5 Black et la Hero6 Black afin de déterminer si oui ou non, il y a une évolution positive de la qualité.

Tout d’abord, cette nouvelle caméra s’est nettement améliorée sur la prise de vue en basse lumière. Contrairement à la Hero5 qui rendait une image complètement noire lorsqu’il faisait sombre, on retrouve avec la Hero6 une image discernable bien que celle-ci présente forcement du bruit. Un gros progrès aussi à souligner concernant la plage dynamique, qui permet à présent de capturer des images avec un plus haut degré de contraste qu’auparavant. 

Les détails sont mieux mis en valeur par la Hero6 Black dans les lumières vives là où la Hero5, si elle prenait en photo un ciel bleu, ne capterait que du blanc par exemple.

Comment juger un tel produit sans se pencher davantage sur la qualité de l’image rendue ?
La puce GP1 est deux plus performante que la puce Ambarella de la GoPro Hero 5, ce qui en fait la bienvenue pour une qualité d’image qui va dépendre, majoritairement, de l’efficacité du traitement du signal brut.
Je vais partir sur une comparaison poussée entre les images de la Gopro Hero5 Black et la Hero6 Black afin de déterminer si oui ou non, il y a une évolution positive de la qualité. Tout d’abord, cette nouvelle caméra s’est nettement améliorée sur la prise de vue en basse lumière. Contrairement à la Hero5 qui rendait une image complètement noire lorsqu’il faisait sombre, on retrouve avec la Hero6 une image discernable bien que bruitée. Un gros progrès aussi à souligner concernant la plage dynamique, qui permet à présent de capturer des images avec un plus haut degré de contraste qu’auparavant. Les détails sont mieux mis en valeur par la Hero6 Black dans les lumières vives là où la Hero5, si elle prenait en photo un ciel bleu, ne capterait que du blanc.
Parlons maintenant de la stabilisation, l’une des améliorations qui n’a pas manqué de me réjouir. Même si cette caméra n’a pas de stabilisation optique (la Sony FDR-X3000R en a, par exemple), elle dispose d’une stabilisation électronique dotée d’une réelle efficacité. A présent, le fonctionnement se fait en Ultra HD 4K jusqu’à 30 fps, et en 1080p jusqu’à 120 fps. Il ne faut pas s’étonner de voir l’image rognée de 5%, cela permet de faire disparaître les effets des vibrations dues à la prise de vue à main levée avec la caméra.
Par contre, la balance des blancs automatique donne un rendu trop souvent chaud. Pourtant, la mesure de l’exposition est fonctionnelle. Je précise aussi que la caméra n’a pas d’autofocus en raison de son champ de vision relativement large et de son petit capteur qui rend une image nette de dix centimètres à l’infini.

rsz_gopro_hero_6_black_vs_gopro_hero_5_-_test_basse_lumiere_4k

Test basse lumière 4K 30 ips – A Gauche Hero 6, droite Hero 5

Autre comparaison basse lumière 4K

Autre comparaison basse lumiere 4K 30 ips – A Gauche Hero 6, droite Hero 5

Parlons maintenant de la stabilisation, l’une des améliorations qui n’a pas manqué de me réjouir. Même si cette caméra n’a pas de stabilisation optique (la Sony FDR-X3000R en a, par exemple), elle dispose d’une stabilisation électronique dotée d’une réelle efficacité.

A présent, le fonctionnement se fait en Ultra HD 4K jusqu’à 30 fps, et en 1080p jusqu’à 120 fps. Il ne faut pas s’étonner de voir l’image rognée de 5%, cela permet de faire disparaître les effets des vibrations dues à la prise de vue à main levée avec la caméra.

Par contre, la balance des blancs automatique donne un rendu trop souvent chaud. Pourtant, la mesure de l’exposition est fonctionnelle. Je précise aussi que la caméra n’a pas d’autofocus en raison de son champ de vision relativement large et de son petit capteur qui rend une image nette de dix centimètres à l’infini.

​Autonomie

Parlons autonomie à présent ! C’est souvent un critère important à prendre en compte. Malheureusement, les GoPro se sont révélées souvent décevantes sur ce point-là et cette nouvelle venue ne change pas la donne. Malgré la puce maison qui laissait espérer une meilleure maîtrise de la consommation électrique, l’autonomie est identique à celle de la Hero5 Black. 

Pas étonnant, vu que la batterie en elle-même est également semblable : 1220 mAh, 3,85V, soit 4,70 Wh. Je ne saurais que trop vous conseiller d’éteindre votre caméra dès lors que vous n’en avez plus besoin, de même pour les commandes vocales, GPS ou connexions sans fil qui vous feront perdre inutilement de la batterie. Un progrès a été fait néanmoins pour compenser la dépense supplémentaire en énergie générée par le traitement et la stabilisation qui sont plus performants.

Pour la recharge, il vous suffit de brancher la caméra sur un chargeur avec un câble USB type-C. C’est un mode de rechargement classique qui ne comprend donc pas de recharge rapide.


Parlons autonomie à présent ! C’est souvent un critère important à prendre en compte. Malheureusement, les GoPro se sont révélées souvent décevantes sur ce point-là et cette nouvelle venue ne change pas la donne. Malgré la puce maison qui laissait espérer une meilleure maîtrise de la consommation électrique, l’autonomie est identique à la Hero5 Black. Pas étonnant, vu que la batterie en elle-même est également semblable : 1220 mAh, 3,85V, soit 4,70 Wh. Je ne saurais que trop vous conseiller d’éteindre votre caméra dès lors que vous n’en avez plus besoin, de même pour les commandes vocales, GPS ou connexions sans fil qui vous feront perdre inutilement de la batterie. Un progrès a été fait néanmoins pour compenser la dépense supplémentaire en énergie générée par le traitement et la stabilisation qui sont plus performants. Pour la recharge, il vous suffit de brancher la caméra sur un chargeur avec un câble USB type-C. C’est un mode de rechargement classique qui ne comprend donc pas de recharge rapide.
batterie de la gopro hero 6

​Pour finir, je vais vous donner mon avis sur l’ergonomie de la caméra. La puce GP1, sur ce point, apporte son lot de progrès et de performance. Contrairement à la GoPro Hero5 Black, le tactile est sur cette nouvelle caméra fluide, réactif, agréable à utiliser, et ne subit plus de ralentissements. Le démarrage est également deux fois plus rapide qu’avec la précédente, ce qui permet une réactivité non négligeable pour une capture sur le vif.

Point noir cependant, l’interface qui est toujours aussi incohérente et mal pensée, et peut vous faire perdre un temps précieux. Elle n’est pas du tout intuitive et vous devrez parfois pour accrocher pour comprendre comment la prendre en main. Par exemple, pour accéder à un mode précis, vous allez faire un geste de gauche à droite. Cependant, le panneau de l’interface se referme d’un geste de haut en bas, ce même geste qui ouvre l’accès à un sous-panneau « préférences », que vous pourrez passer en appuyant de bas en haut. Très pratique, comme vous pouvez le voir !

Pour palier à cela, les commandes vocales resteront un moyen efficace de vous en sortir rapidement, par exemple en demandant « GoPro mode rafale », « GoPro mode visionnage »… Pour les images, il est préférable d’y accéder sur l’application mobile grâce au Wi-fi ou Bluetooth. Vous pouvez paramétrer votre caméra à votre guise pour en faciliter l’utilisation et l’adapter à vos préférences personnelles.

Pour finir, je vais vous donner mon avis sur l’ergonomie de la caméra. La puce GP1, sur ce point, apporte son lot de progrès et de performance. Contrairement à la GoPro Hero5 Black, le tactile est sur cette nouvelle caméra fluide, réactif, agréable à utiliser, et ne subit plus de ralentissements. Le démarrage est également deux fois plus rapide qu’avec la précédente, ce qui permet une réactivité non négligeable pour une capture sur le vif.
Point noir cependant, l’interface qui est toujours aussi incohérente et mal pensée, et peut vous faire perdre un temps précieux. Elle n’est pas du tout intuitive et vous devrez parfois pour accrocher pour comprendre comment la prendre en main. Par exemple, pour accéder à un mode précis, vous allez faire un geste de gauche à droite. Cependant, le panneau de l’interface se referme d’un geste de haut en bas, ce même geste qui ouvre l’accès à un sous-panneau « préférences », que vous pourrez passer en appuyant de bas en haut. Très pratique, comme vous pouvez le voir !
Pour palier à cela, les commandes vocales resteront un moyen efficace de vous en sortir rapidement, par exemple en demandant « GoPro mode rafale », « GoPro mode visionnage »… Pour les images, il est préférable d’y accéder sur l’application mobile grâce au Wi-fi ou Bluetooth. Vous pouvez paramétrer votre caméra à votre guise pour en faciliter l’utilisation et l’adapter à vos préférences personnelles.

​Mon avis final

​En bref, la GoPro Hero6 Black s’impose comme une référence dans son domaine malgré quelques rares défauts acceptables, comme son autonomie.

Elle ressemble fortement à la Hero 5, mais les avancées offertes par le nouveau processeur GP1 sont réelles, de la capture 4K 60 au transfert Wi-Fi 5GHz, en passant par l’amélioration des images fixes et la stabilisation multi-axes impressionnante de l’image.

Cela a toutefois un coût, la Hero 6 est l’appareil GoPro le plus cher à ce jour. Si vous voulez posséder le meilleur produit GoPro qui soit, la Hero 6 en vaut la peine d’après moi. Elle offre un rendu nettement meilleur que la Hero 5 dans presque tous les domaines mesurables.

Si vous n’avez pas encore de mini-caméra, demandez-vous si vous serez capable de gérer un tel poids de vidéos et de les monter jusqu’au bout. Si ce n’est pas le cas, optez pour QuickStories, l’application mobile qui réalise des montages automatiques mais qui laisse néanmoins une marge de manœuvre assez restreinte pour l’utilisateur.

En bref, la GoPro Hero6 Black s’impose comme une référence dans son domaine malgré quelques rares défauts acceptables, comme son autonomie. Si vous n’avez pas encore de mini-caméra, demandez-vous si vous serez capable de gérer un tel poids de vidéos et de les monter jusqu’au bout. Si ce n’est pas le cas, optez pour QuickStories, l’application mobile qui réalise des montages automatiques mais qui laisse néanmoins une marge de manœuvre assez restreinte pour l’utilisateur.

4.7 / 5

Points Positifs
  • Facile a utiliser
  • Controle vocal
  • Qualité de l’image, bien supérieure à la Hero5 Black qui se voit remplacée sans souci par cette nouvelle caméra aux apports importants.
  • Caméra étanche, pratique pour l’aventure.
  • Stabilisation améliorée
Caméra étanche, pratique pour l’aventure.
Points Negatifs
  • ​L’autonomie, qui ne présente aucune amélioration par rapport aux précédentes GoPro.
  • Le prix, non négligeable. Le plus élevé jamais annoncé par la marque. Il faut également ajouter l’achat d’une microSD et des accessoires de fixation (caméra livrée avec seulement deux fixations collantes et un cadre).
Le prix, non négligeable. Le plus élevé jamais annoncé par la marque. Et pour cause, elle coûte la modique somme de 570 euros, contre 430 euros pour la précédente. Il faut également ajouter l’achat d’une microSD et des accessoires de fixation (caméra livrée avec seulement deux fixations collantes et un cadre). Vous pouvez vous la procurer sur Amazon, ou à la FNAC.

Meilleure Offre du Web 


rsz_camera_4k_gopro_hero

​GOPRO HERO6 BLACK

Je recommande Amazon pour tous vos Achat pour la rapidité des envois, la sécurité des transactions en lignes, les garanties offertent ainsi que le support client de qualité!


Transactions Sécurisées

Sources:

– Gopro pour les caractéristiques techniques.

Articles Liés

DJI Mavic Air ?

DJI a récemment envoyé des invitations pour un événement dont le slogan est “Adventure unfolds” et qui aura lieu demain, le 23 janvier 2018 à New York. Il n’ y a pas beaucoup d’informations qui ont filtrés d’un point de vue officiel, juste une vidéo de type “teaser” avec une musique dramatique, des plans de drone, et ce qui pourrait être des gros plans sur un nouveau modèle de drone.

Mais d’après le site Kanzhaji.com, la compagnie chinoise #1 sur le marché du multirotor serait en train d’annoncer un nouveau Mavic au doux nom de “Mavic Air”, un successeur potentiel du modèle ultra portable Mavic Pro, qui serait plus petit, plus rapide et plus léger d’après les premieres rumeurs qui ont pu filtrer sur le web.

Voir les premières photos de cette fuite (à prendre avec des pincettes encore, l’annonce officielle ayant lieu demain).

premieres images du dji mavic air
le dji mavic air en gris
drone pliable comme son predecesseur
mavic air en version blanc

Le site Kanzhaji.com est connu pour avoir fourni d’excellentes pistes par la passé, notamment avant la sortie du DJI Spark.

A quoi peut on s’attendre avec ce Mavic Air ?

Quelle nouveautés pour ce DJI Mavic Air ? Eh bien pour commencer, aucun détail n’a encore filtré et nous sommes ici dans le domaine des rumeurs, mais sur la base des bruits de couloir et des attentes des amateurs de la marque DJI, il est fort probable que le nouveau drone de DJI offrira les caractéristiques suivantes :

– Plus petit et plus léger
– Plus rapide
– Design plus aérodynamique
– Temps de vol plus long (a voir ici…)
– Bras pliables (comme sur son prédécesseur)
– Gimbal 3 axes
– Double caméra avec fonction zoom
– Vidéo 4K
– Meilleure qualité photo/vidéo grâce peut-être à un capteur plus grand, un meilleur débit binaire, meilleur codec, fréquence d’image réglable, plus grande ouverture…

Le prix du Mavic Air viendra très certainement positionner l’engin un poil plus cher que le Spark et moins cher que le Mavic Pro.

Patience jusqu’à demain, je vous tiendrai informé bien entendu !

Le Tello vient séduire les débutants

Fabriqué par Ryze Tec en collaboration avec DJI, le drone Tello a marqué les esprits au CES 2018 grâce à son prix réduit et sa simplicité d’utilisation. Deux qualités qui semblent en faire le drone idéal pour les débutants ou les enfants.

Souvent présenté comme un drone DJI, le Tello est en réalité fabriqué par une startup chinoise, Ryze Tech, en collaboration avec DJI. Déjà disponible en Chine, le Tello sera commercialisé dans le reste du monde en mars 2018, aux prix très attractif de 109 euros ! Mais pour offrir ce prix, les concepteurs ont du faire quelques concessions : le Tello est essentiellement un drone d’intérieur, qui ne pourra s’aventurer en extérieur que par temps (très) calme.

drone dji tello

Un drone d’intérieur

98 mm de long, 92,5mm de large et environ 80 grammes : le Tello tient dans la main, et peut facilement être utilisé à l’intérieur sans se cogner partout. Et ça tombe bien, puisque le vol en extérieur lui est pratiquement interdit. La moindre bourrasque risque de l’emporter et il n’est pas waterproof.

mini camera 720p

Le Tello est d’ailleurs équipé en conséquence. Munis de moteurs Brushed et d’hélices de 3 pouces, il ne dépassera pas 8 mètres par secondes. Une vitesse limitée, mais idéale pour manoeuvrer en espace réduit. Il n’embarque pas non plus de GPS, et la portée de la transmission wifi est limité à 100 mètres. La batterie LiHV 3,8V de 1100 mAh offre une autonomie de seulement 13 minutes, et se recharge par micro USB.

Idem pour la photo. L’image est apparemment correcte, mais ne conviendra pas aux vidéastes ou aux photographes, puisqu’il s’agit d’une camera HD 720p avec une résolution photo de 5 Megapixels. Le Tello convient pour prendre des photos de groupe ou de petites vidéos souvenir, mais c’est vraiment tout ici. Notez que les photos et vidéos sont directement sauvegardés sur votre téléphone, le Tello ne disposant pas d’espace de stockage.

Toutes ces limites feraient presque passer le Tello pour un simple jouet, mais ce petit drone se rattrape dans d’autre domaines, notamment le pilotage et les fonctionnalités.

Un vrai plaisir à piloter

Grâce à la collaboration avec DJI, le Tello se rapproche de modèles plus haut de gammes en terme de fonctionnalités et de pilotage. Les ingénieurs de Ryze ont en effet pu inclure dans leur drone les technologies de vol DJI ainsi que le processeur Intel présents dans un modèle comme le DJI Spark (Retrouvez son test ici). On retrouve donc des options de pilotages et de photos bien connues des usagers de drones DJI.

• Stabilisation d’image

• Fonctionnalités EZ Shots pour la photo et la vidéo (Vidéo 360, Up and Away)

• Stabilisateur de vol

• Décollage et atterrissage automatique

• Throw & go, pour faire décoller le drone de votre main

• Atterrissage automatique en cas de problème de connexion ou de batterie

Et la liste n’est pas exhaustive ! Les différentes fonctionnalités sont présentées de manière plus parlante dans cette vidéo publicitaire :

Toutes ces options sont accessibles sur l’application smartphone qui sert à piloter le drone. Compte tenu du prix, aucune radio-commande n’est fournie, mais l’application est compatible avec les contrôleurs bluetooth Gamesir Remote Controller ou Apple MFi.

Un bon drone d’initiation

L’autre point fort du Tello est qu’il propose deux options rarement disponible sur les drones entrée de gamme : le pilotage à la première personne, très utilisé en courses de drone, et la programmation de plan de vol. Deux fonctionnalités avancées qui éviteront que le Tello ne finisse rapidement au fond d’un tiroir.

L’application fournie avec le drone est en effet compatible avec les casques de réalité virtuelle pour smartphones. Il est donc possible de s’essayer facilement au vol à la première personne, alors que cette option requiert généralement l’achat de lunettes dédiés, forcément plus couteuses. 

La transmission Wifi n’est pas idéale pour le vol à la première personne, mais le Tello embarque 2 antennes, pour une transmission vidéo plus stable.

le drone tient dans la main

Le Tello est également fourni avec Scratch, un logiciel de programmation simplifié développé par le MIT. Conçu pour être utilisé par des enfants, ce logiciel permettra à tout à chacun de programmer facilement ses premier plans de vol. Et si cela vous plait, le Tello devrait également être compatible avec de logiciels de programmation plus complexes.

Le Tello est un excellent modèle pour les débutants souhaitants s’initier au pilotage de drone, ou pour les enfants qui ont fait le tour des drones jouets. Pour une centaine d’euros, vous obtiendrez en effet un drone à la fois simple à utiliser et très complet en terme de fonctionnalités.

tello disponible dans plusieurs coloris

Le Tello est disponible dans plusieurs coloris, comme le Spark !

Otonohm Travel Charge, le sac à dos de recharge autonome !

Nom du Produit:

​OTONOHM TRAVEL CHARGE

Type de Produit:

​Sac ​à dos de recharge autonome

Prix:

Env 149,90 € et plus (en fonction de la batterie)

​Le sac à dos Otonohm, avec ses multiples prises, vous permettra de recharger votre ordinateur portable, votre téléphone, votre appareil photo, votre tablette, votre drone, et tout autre appareil électronique grâce à un système de recharge vraiment efficace et autonome.

Qui a eu cette idée ? 

Qui ne s’est jamais retrouvé en rade de batterie au moment critique où aucune prise n’était disponible à des kilomètres à la ronde ?

Ce sac à dos, que l’on pourrait qualifier de révolutionnaire, a été imaginé et lancé en France par Christophe Piquemal, 56 ans, via sa start-up naissante.

L’idée ? Proposer un sac muni de plusieurs batteries ainsi que de prises pour pouvoir recharger nos appareils électroniques n’importe où, dans l’avion, dans la salle d’attente chez le médecin, ou même au travail.

Cette idée est tellement séduisante que Boulanger a pré-commandé 2000 exemplaires du produit après que Christophe ait déposé son premier brevet. Après cette première réussite, il lance son entreprise ID-NRJ avec Elerig Escallot, ingénieur en génie électrique au CV plus qu’impressionnant (responsable du parc de véhicules électriques de la société Veolia, et responsable d’un projet de véhicule électrique pour le groupe Mobivia-Norauto, entre autres). 

Ce sac m’a été prêté par la société Otonohm, je vous propose aujourd’hui une présentation du produit.

schema du sac

Schema du sac

le chargeur est dispo séparément

Le chargeur est disponible séparément

manuel dutilisateur
Qui a eu l’idée ?

Qui ne s’est jamais retrouvé en rade de batterie au moment critique où aucune prise n’était disponible à des kilomètres à la ronde ? Ce sac à dos, que l’on pourrait qualifier de révolutionnaire, a été imaginé et lancé en France par Christophe Piquemal, 56 ans, via sa start-up naissante. L’idée ? Proposer un sac muni de plusieurs batteries ainsi que de prises pour pouvoir recharger nos appareils électroniques n’importe où, dans l’avion, dans la salle d’attente chez le médecin, ou même au travail. Cette idée est tellement séduisante que Boulanger a pré-commandé 2000 exemplaires du produit après que Christophe ait déposé son premier brevet. Après cette première réussite, il lance son entreprise ID-NRJ avec Elerig Escallot, ingénieur en génie électrique au CV plus qu’impressionnant (responsable du parc de véhicules électriques de la société Veolia, et responsable d’un projet de véhicule électrique pour le groupe Mobivia-Norauto, entre autres).


​​Description et caractéristiques du sac

Ce sac à dos Otonohm d’une capacité de 30 litres, avec une taille de 21 x 45 x 30 cm, dispose de :

  • ​Une prise secteur 230V (230V/150W)

    une prise secteur 230V (230V/150W)
  • ​4 prises USB (2 prises USB 5V/1A, et 2 prises USB 5V/2.1A)

    4 prises USB (2 prises USB 5V/1A, et 2 prises USB 5V/2.1A)
  • ​Un allume-cigare de 12V/8A.

    un allume-cigare de 12V/8A.
  • 2 compartiments pour les batteries de 64, 96 ou 111 Wh, au choix.

    Deux compartiments pour les batteries Otonohm de 32, 64, 96 ou 111 Wh.
permet de transporter plusieurs appareils electroniques
espace de rangement pour ordinateur
differentes prises disponibles

Ce dispositif, assez impressionnant pour un sac à dos, vous offre jusqu’à 60 000 mAh si vous installez deux batteries de 111 Wh (30 000 mAh). Elles peuvent se recharger sur simple prise secteur, en 2 heures et jusqu’à 06 heures et trente minutes selon leur capacité. Le sac à dos vous prévient également du niveau de charge pour anticiper les recharges nécessaires de vos batteries.

La batterie 111Wh m’a permis de recharger deux des batteries de mon pack Fly More de Mavic Pro ainsi que ma tablette iPad en déplacement pour vous donner une idée de l’autonomie.

Le sac à dos Otonohm, avec ses multiples prises, vous permettra de recharger votre ordinateur portable, votre téléphone, votre appareil photo, votre tablette, votre drone, et tout autre appareil électronique grâce à un système de recharge vraiment efficace et autonome. Alliant le côté pratique qui permet d’y ranger pas mal de choses grâce aux quelques poches que l’on y trouve, et le côté ingénieux en vous sauvant d’une panne de batterie inattendue, ce sac à dos est un excellent compagnon de voyage.

Ce dispositif, assez impressionnant pour un sac à dos, vous offre jusqu’à 60 000 mAh si vous installez deux batteries de 111 Wh. Elles peuvent se recharger sur simple prise secteur, en 2 heures et jusqu’à 06 heures et trente minutes selon leur capacité. Le sac à dos vous prévient également du niveau de charge pour anticiper les recharges nécessaires de vos batteries.

Le sac à dos Otonohm, avec ses multiples prises, vous permettra de recharger votre ordinateur portable, votre téléphone, votre appareil photo, votre tablette, votre drone, et tout autre appareil électronique grâce à un système de recharge vraiment efficace et autonome. Alliant le côté pratique qui permet d’y ranger pas mal de choses grâce aux quelques poches que l’on y trouve, et le côté ingénieux en vous sauvant d’une panne de batterie inattendue, ce sac à dos est un excellent compagnon de voyage.


​​​Mon avis​

J’ai testé ce sac et mes impressions sont globalement positives. Comme je l’ai déjà expliqué plus haut, il offre une très grande capacité de recharge, ce qui est parfait pour les longs voyages et qui vous évite même, tout simplement, d’avoir à recharger les batteries trop souvent.

Les finitions sont très bien faites, on voit que le travail autour de ce sac à dos est abouti. Par contre, le bloc batterie pèse un certain poids (3 kilos à peu près) et cela peut être pénible de le garder sur le dos plus d’une heure. Il prend par ailleurs pas mal de place dans le sac ce qui ne permet pas de charger et transporter un drone de taille 350. Seul des drones de taille plus modeste comme le Mavic Pro ou Spark sont transportable avec ce sac rechargeable.

Il reste tout de même très confortable grâce aux bretelles qui tiennent au corps, je n’ai pas eu de maux de dos ni de difficultés particulières à le porter sur une longue durée. Par contre, si vous souhaitez voyager sans les batteries, en l’utilisant juste comme un accessoire de rangement, c’est également possible et il retrouvera un poids normal sans son bloc alimentation et recharge. Il dispose d’une poche centrale et d’une pochette pour y ranger un ordinateur portable de 15,6 pouces maximum. Étanche et doté d’un zip pour éviter de perdre vos affaires, il aurait même pu me suivre en randonnée ou sur les pistes de skis sans aucun problème.

bloc alimentation
bloc alimentation present a linterieur du sac

Son principal atout reste sa haute performance, et le fait que l’on puisse l’emmener partout avec nous, aussi bien en avion que lors d’une sortie drone en pleine nature. Sachant qu’il coûte à partir de 149.90€ chez son fournisseur, c’est un investissement intéressant à faire si vous pensez en avoir régulièrement l’utilité et cela peut vous sortir de situations désagréables…

L’autre point fort de ce sac à dos pour nomades connectés, c’est sa recharge intelligente. Qu’est-ce que ça veut dire ? Tout simplement, si aucun appareil n’est branché, la recharge se désactive et se met en veille au bout de dix secondes.

Pour activer le mode de charge, il sera nécessaire d’appuyer de nouveau sur le bouton ON afin de pouvoir recharger l’appareil de votre choix.

Cela vous permettra de profiter d’un gain de batterie en évitant de perdre du temps de charge lorsque rien n’est branché dessus. Bien sûr, cette fonctionnalité est réversible puisque vous pouvez éviter la mise en veille automatique en appuyant 5 secondes consécutives sur le bouton ON/OFF.

Pour conclure, ce sac est vraiment pratique je trouve. Je l’ai pas mal utilisé pendant quelques voyages et des journées de balade “drone” en nature, et je le trouve vraiment bien pensé. L’autonomie est excellente, et il est d’une très grande simplicité d’utilisation. Il est relativement confortable malgré le poids des batteries et la taille assez impressionnante de son bloc alimentation. Ses multiples prises sont pratiques et ingénieuses et permettent de recharger un grand nombre d’équipements différents (smartphones, tablettes, ordinateur portable, batteries de drones, etc).

Mon avis

J’ai testé ce sac et mes impressions sont globalement positives. Comme je l’ai déjà expliqué plus haut, il peut disposer d’une très grande capacité de recharge, ce qui est parfait pour les longs voyages et qui vous évite même, tout simplement, d’avoir à recharger les batteries trop souvent.

Les finitions sont très bien faites, on voit que le travail autour de ce sac à dos est abouti. Par contre, les batteries ont un certain poids (3 kilos à peu près) et cela peut être pénible de le garder sur le dos plus d’une heure, mais grâce aux bretelles qui tiennent au corps, je n’ai pas eu de maux de dos ni de difficultés particulières à le porter sur une longue durée. Par contre, si vous souhaitez voyager sans les batteries, en l’utilisant juste comme un accessoire de rangement, c’est également possible et il retrouvera un poids normal à cet effet. D’ailleurs, il dispose d’une poche centrale et d’une pochette pour y ranger un ordinateur portable de 15,6 pouces. Étanche et doté d’un zip pour éviter de perdre des affaires, il aurait même pu me suivre en randonnée ou sur les pistes de skis sans problème.

Son principal atout reste sa haute performance, et le fait que l’on puisse l’emmener partout avec nous, aussi bien en avion que lors d’une balade en nature. Sachant qu’il coûte 179€ en exclusivité chez Boulanger, c’est un investissement intéressant à faire si vous pensez en avoir régulièrement l’utilité.

L’autre point fort de ce sac à dos pour nomades connectés, c’est sa recharge intelligente. Qu’est-ce que ça veut dire ? Tout simplement, si aucun appareil n’est branché, la recharge se désactive et se met en veille au bout de dix secondes. Pour activer le mode de charge, il sera nécessaire d’appuyer de nouveau sur le bouton ON afin de pouvoir recharger l’appareil de votre choix. Cela vous permettra de profiter d’un gain de batterie en évitant de perdre du temps de charge lorsque rien n’est branché dessus. Bien sûr, cette fonctionnalité est réversible puisque vous pouvez éviter la mise en veille automatique en appuyant 5 secondes consécutives sur le bouton ON/OFF.

Pour conclure, ce sac est mon petit coup de cœur. Je l’ai pas mal utilisé pendant quelques voyages et des journées de balade en nature, et je le trouve impressionnant. L’autonomie est incroyable, et il est d’une très grande simplicité d’utilisation. Il est relativement confortable malgré le poids des batteries, ses multiples prises sont pratiques et ingénieuses et permettent de recharger un grand nombre d’équipements différents (smartphones, ordinateur portable, tablettes, drones, etc). Je n’ai pour ainsi dire, rien à lui reprocher !


​Où est-il disponible ?

Le sac à dos Otonohm Travel charge est disponible sur le site de son fournisseur. Il faut aussi prévoir l’achat d’au moins une batterie, mais si vous le souhaitez, il existe des produits vendus en « pack » pour avoir tout ce dont vous avez besoin en un seul achat.

Où est-il disponible ?

Le sac à dos Otonomh Travel charge est disponible chez Boulanger, sur le site Vousetesbienurbain.com, ou encore sur Amazon. Il faut aussi prévoir l’achat d’au moins une batterie, mais si vous le souhaitez, il existe des produits vendus en « pack » pour avoir tout ce dont vous avez besoin en un seul achat.

le sac qui recharge vos drones otonohm
sac vu de dos

Conclusion

L’autonomie de ce sac à dos, couplée à son aspect pratique et la performance de ses batteries en font un atout pour les personnes très mobiles qui souhaitent rester connectées en permanence et ne pas craindre une quelconque panne de batterie. 

Face au succès et à l’efficacité de son idée innovante, la start-up a lancé Otonohm Dock, une station de charge mobile qui comprend pas moins de 8 prises USB et une prise 12V (ainsi qu’un convertisseur 12V/230V, en option), destinée essentiellement aux ordinateurs portables ainsi qu’aux drones (pour les téléphones, il existe déjà des batteries externes de secours). 

Malgre de très bonnes caractéristiques techniques et une excellente qualité de finition, il n’est pas forcement très adapté pour ce qui nous intéresse ici, les drones. Son bloc alimentation est assez massif et ne permet pas de transporter tout type de drone malgré les 30 litres de contenance.

Je le vois plus comme une solide addition a mon materiel photo/vidéo me permettant le cas échéant de pouvoir faire une recharge de mes batteries ou de mon smartphone/ma tablette pour éviter d’avoir à repasser par la case voiture ou maison ! 


Meilleure Offre du Web 



​otonoHm TRAVEL CHARGE


Transactions Sécurisées

Sources:

– DJI pour les caractéristiques techniques.

Articles Liés

Présentation du Parrot Bebop 2 Power

Nom du Produit:

​PARROT BEBOP 2 POWER

Type de Produit:

Drone pour la vidéo

Prix:

Env 549 euros

La compagnie française Parrot, une des principales marque de drones, vient de dévoiler le Bebop 2 Power. Ce drone propose une refonte des logiciels et du matériel de son prédécesseur, mais le principal argument de vente reste, comme son nom l’indique probablement, l’autonomie en vol.

Note:

4.3 / 5

La plupart des drones disponibles sur le marché ne dépassent pas une demi-heure d’autonomie, ce qui est également vrai pour le Bebop original. Avec la sortie du nouveau Bebop 2 Power, Parrot promet un temps de vol pouvant atteindre une heure !

Comment est ce possible ? Comment doubler la puissance de la batterie sans alourdir considérablement l’appareil ? Avec une astuce toute simple : ce nouveau drone est en fait livré avec deux batteries.

N’espérez donc pas une heure de vol ininterrompu, car vous devrez changer de batterie en cours de session. Chaque batterie offre environ 30 minutes de vol dans des conditions optimales, ce qui reste un temps de vol impressionnant.

Maintenant que ce mystère est éclairci, explorons les différentes fonctionnalités du Parrot Bebop 2 Power.


Design

​Le Bebop 2 Power est doté d’une nouvelle finition bicolore, qui ne manquera pas de ravir les amateurs de minimalisme puisqu’elle associe un noir mat et… un noir brillant. La structure du drone est faite d’un mélange de fibre de verre et de Grilamid, un plastique léger et résistant également utilisé dans l’industrie automobile.

La nouvelle batterie rend le Bebop 2 Power un peu plus lourd (525 grammes) mais le châssis reste très compact et léger. Rien de plus simple que de le glisser dans son sac à dos pour une session de vol improvisée, surtout qu’il est possible de le piloter au smartphone, via une application, plutôt qu’avec la volumineuse télécommande. Le Parrot Skycontroller 2 vous offre toutefois un contrôle plus précis et une portée allant jusqu’à 2 kilomètres. 

Le Bebop 2 Power est doté d’une nouvelle finition bicolore, qui ne manquera pas de ravir les amateurs de minimalisme puisqu’elle associe un noir mat et… un noir brillant. La structure du drone est faite d’un mélange de fibre de verre et de Grilamid, un plastique léger et résistant également utilisé dans l’industrie automobile.

La nouvelle batterie rend le Bebop 2 Power un peu plus lourd (525 grammes) mais le châssis reste très compact et léger. Rien de plus simple que de le glisser dans son sac à dos pour une session de vol improvisée, surtout qu’il est possible de le piloter au smartphone, via une application, plutôt qu’avec la volumineuse télécommande. Le Parrot Skycontroller 2 vous offre toutefois un contrôle plus précis et une portée allant jusqu’à 2 kilomètres. 


​Le Bebop 2 Power prétend offrir une heure d’autonomie en vol, ce qui représenterait une véritable révolution. Mais comme expliqué en introduction, il ne s’agit pas d’une heure de vol ininterrompu.

Une seule batterie durera une demi-heure, et vous recevez deux batteries avec le drone, ce qui vous permet de voler pendant une heure entière en changeant la batterie au milieu de la session. Même si cela peut sembler un peu trompeur, vous profitez tout de même de plus de temps de vol.

En effet, une demi-heure reste déjà une autonomie assez impressionnante, car la plupart des drones ne restent pas en vol aussi longtemps. Et l’ajout d’une deuxième batterie signifie que vous pouvez maintenant passer deux fois plus de temps à saisir de belles images ou à piloter.

Le Bebop 2 Power prétend offrir une heure d’autonomie en vol, ce qui représenterait une véritable révolution. Mais comme expliqué en introduction, il ne s’agit pas d’une heure de vol ininterrompu.

Une seule batterie durera une demi-heure, et vous recevez deux batteries avec le drone, ce qui vous permet de voler pendant une heure entière en changeant la batterie au milieu de la session. Même si cela peut sembler un peu trompeur, vous profitez tout de même de plus de temps de vol.

En effet, une demi-heure reste déjà une autonomie assez impressionnante, car la plupart des drones ne restent pas en vol aussi longtemps. Et l’ajout d’une deuxième batterie signifie que vous pouvez maintenant passer deux fois plus de temps à saisir de belles images ou à piloter.

Appareil photo et caméra

​Il n’y a pas eu d’amélioration notable à ce niveau. Le Parrot Bebop 2 embarque une lentille grand angle munie d’un système anti-distorsion, tout comme son prédécesseur. La stabilisation numérique 3 axes, qui permet de réduire les tremblements et le crénelage, était également déjà présente sur le précédent modèle.

Pour ce qui est du capteur proprement dit, il s’agit d’un appareil photo de 14MPX qui prend en charge l’enregistrement vidéo Full HD à 30 images par seconde. Cet appareil photo peut également prendre des… photos aériennes (qui l’aurait deviné?) au format JPEG et au format Adobe DNG RAW, particulièrement utile aux professionnels de l’image.

Vous pouvez utiliser le mode sport haute vitesse, ou le mode vidéo, plus lent mais plus stable. Différent modes de prise de vue sont également présents pour vous faciliter la vie :

  • Cameraman : garde automatiquement le sujet dans le cadre pendant que vous vous concentrez sur le pilotage du drone.
  • Magic Dronies : quatre mouvements de vol préprogrammés pour filmer le pilote.
  • Auto shots: quatre mouvements de vol préprogrammés pour filmer le paysage.
  • Follow Me : Utilise le GPS et la reconnaissance visuelle pour vous garder dans le cadre pendant que le drone vole automatiquement.
Il n’y a pas eu d’amélioration notable à ce niveau. Le Parrot Bebop 2 embarque une lentille grand angle munie d’un système anti-distorsion, tout comme son prédécesseur. La stabilisation numérique 3 axes, qui permet de réduire les tremblements et le crénelage, était également déjà présente sur le précédent modèle.

Pour ce qui est du capteur proprement dit, il s’agit d’un appareil photo de 14MPX qui prend en charge l’enregistrement vidéo Full HD à 30 images par seconde. Cet appareil photo peut également prendre des… photos aériennes (qui l’aurait deviné?) au format JPEG et au format Adobe DNG RAW, particulièrement utile aux professionnels de l’image.

Vous pouvez utiliser le mode sport haute vitesse, ou le mode vidéo, plus lent mais plus stable. Différent modes de prise de vue sont également présents pour vous faciliter la vie :


​Le pilotage

Le pilotage

​Le Bebop 2 Power est vendu avec une paire de lunettes permettant une expérience de vol immersive. Fixez les Parrot Cockpitglasses 2 sur votre smartphone, installez l’application dédié, et vous aurez l’impression d’être dans votre drone ! Cette option permet de vivre le vol en direct plutôt que regarder le film plus tard.

Le Bebop 2 Power offre de plus une vitesse impressionnante, puisqu’il peut atteindre les 65 km/h. Une vitesse qui permet de filmer sans problème les scènes les plus dynamiques, comme les événements sportifs par exemple.

​Vu la gamme de prix, on peut comparer le Parrot Bebop 2 Power à un modèle comme le DJI Spark. Les deux drones possèdent des caméras Full HD avec une bonne stabilisation d’image, et leurs caractéristiques sont globalement comparables… Mais contrairement au DJI Spark, le Bepop 2 Power est fourni avec des lunettes permettant une expérience de vol immersive et deux batteries pour faire durer le plaisir !

Vendu 699 €, le Bepop 2 Power offre donc un excellent rapport qualité-prix pour un drone aussi polyvalent et bien équipé. On pardonne donc bien volontiers la petite supercherie de Parrot sur l’autonomie annoncée de son dernier modèle !

1 drone Parrot Bebop 2 Power
1 télécommande Parrot Skycontroller 2
1 paire de lunettes Parrot Cockpitgalsses 2
2 batteries Power
4 hélices
1 chargeur, 1 câble et 4 prises
1 outil de montage
1 câble USB
1 support pour smartphone et tablette
1 guide de démarrage rapide

Contenu du pack

  • ​1 drone Parrot Bebop 2 Power
  • ​1 télécommande Parrot Skycontroller 2
  • ​1 paire de lunettes Parrot Cockpitgalsses 2
  • ​2 batteries Power
  • ​4 hélices
  • 1 chargeur, 1 câble et 4 prises
  • 1 outil de montage
  • 1 câble USB
  • 1 support pour smartphone et tablette
  • 1 guide de démarrage rapide
1 drone Parrot Bebop 2 Power
1 télécommande Parrot Skycontroller 2
1 paire de lunettes Parrot Cockpitgalsses 2
2 batteries Power
4 hélices
1 chargeur, 1 câble et 4 prises
1 outil de montage
1 câble USB
1 support pour smartphone et tablette
1 guide de démarrage rapide

Meilleure Offre du Web 



​PARROT BEBOP 2 POWER

Je recommande Amazon pour tous vos Achat pour la rapidité des envois, la sécurité des transactions en lignes, les garanties offertent ainsi que le support client de qualité!


Transactions Sécurisées

Sources:

– Parrot pour les caractéristiques techniques.

Articles Liés

Les meilleurs drones étanches

Vous aimez la piscine ou la plage ? Aller pêcher ou vous promener au bord d’un lac ? Vous rêvez d’un drone que vous pourriez utiliser sans vous soucier de le mouiller ? Moi aussi !

Cela fait environ une bonne année que mes lecteurs me demandent des conseils en matière de drones « waterproof » et je dois dire que je n’ai jamais vraiment été « chaud » a les mettre en avant pour la simple et bonne raison que les modèles disponibles sur le marche jusqu’à présent n’en valais pas la peine selon moi.

J’ai dernièrement eu l’occasion de tester certains nouveaux modèles et dois avouer avoir été bluffé par certains d’entre eux ! J’ai donc essayé de recenser les meilleurs drones étanches actuellement disponibles en 2017.

Mais à quoi peut bien servir un drone étanche ? À question simple, réponse simple: vous pouvez utiliser un drone étanche pour pratiquement tout ce qui implique de l’eau ! J’ai listé ci-dessous les usages les plus courants :

  • ​Les conditions météorologiques extrêmes : tout comme votre smartphone, les drones n’aiment pas vraiment la neige ou la pluie. Les drones étanches représentent donc une excellente solution si vous êtes régulièrement confronté à ces conditions extrêmes. Ils peuvent endurer les averses de pluie et la neige abondante, puisqu’ils sont enfermés dans un boîtier entièrement étanche. Cela vous permettra de les utiliser sans craindre qu’ils ne meurent en vol juste à cause de quelques gouttes de pluie.

    Les conditions météorologiques extrêmes : tout comme votre smartphone, les drones n’aiment pas vraiment la neige ou la pluie. Les drones étanches représentent donc une excellente solution si vous êtes régulièrement confronté à ces conditions extrêmes. Ils peuvent endurer les averses de pluie et la neige abondante, puisqu’ils sont enfermés dans un boîtier entièrement étanche. Cela vous permettra de les utiliser sans craindre qu’ils ne meurent en vol juste à cause de quelques gouttes de pluie.

    La pèche : Beaucoup de gens utilisent des drones pour pêcher. C’est une véritable tendance, et il n’est donc pas surprenant de voir sortir beaucoup de drones étanches dédiés à la pêche.

    Les sports nautiques : Kayak, canoë, surf… toutes ces activités peuvent être pratiquées pour le sport ou pour se détendre, mais sont aussi très sympa à filmer. Un drone étanche représente la solution idéale pour réaliser des prises de vues incroyables, sans risquer de tout perdre sur une erreur de pilotage.

    Le camping : Les vacances ou les week-ends sont toujours plus amusantes avec un drone à portée de main. Et si vous partez dans des conditions spartiates, un drone étanche, plus résistant, pourrait vous éviter bien des déconvenues !

  • La  pèche : Beaucoup de gens utilisent des drones pour pêcher. C’est une véritable tendance, et il n’est donc pas surprenant de voir sortir beaucoup de drones étanches dédiés à la pêche.

  • Les sports nautiques : Kayak, canoë, surf… toutes ces activités peuvent être pratiquées pour le sport ou pour se détendre, mais sont aussi très sympa à filmer. Un drone étanche représente la solution idéale pour réaliser des prises de vues incroyables, sans risquer de tout perdre sur une erreur de pilotage.

  • Le camping : Les vacances ou les week-ends sont toujours plus amusantes avec un drone à portée de main. Et si vous partez dans des conditions spartiates, un drone étanche, plus résistant, pourrait vous éviter bien des déconvenues !

Vous aimez la piscine ou la plage ? Aller pêcher ou vous promener au bord d’un lac ? Vous rêvez d’un drone que vous pourriez utiliser sans vous soucier de le mouiller ? Moi aussi !

Cela fait environ une bonne année que mes lecteurs me demandent des conseils en matière de drones « waterproof » et je dois dire que je n’ai jamais vraiment été « chaud » a les mettre en avant pour la simple et bonne raison que les modèles disponibles sur le marche jusqu’à présent n’en valais pas la peine selon moi.

J’ai dernièrement eu l’occasion de tester certains nouveaux modèles et dois avouer avoir été bluffe par certains ! J’ai donc essayé de recenser les meilleurs drones étanches actuellement disponibles.

Mais à quoi peut bien servir un drone étanche ? À question simple, réponse simple: vous pouvez utiliser un drone étanche pour pratiquement tout ce qui implique de l’eau ! J’ai listé ci-dessous les usages les plus courants :


​Drone étanche ou drone résistant à l’eau ?

Drone étanche ou drone résistant à l’eau ?

​​La confusion entre les deux termes est courante, mais il est essentiel de bien faire la distinction pour éviter toute déception :

La confusion entre les deux termes est courante, mais il est essentiel de bien faire la distinction pour éviter toute déception :
  • ​Les drones étanches sont des drones qui peuvent être entièrement immergés dans l’eau sans subir de dommages, et qui coûtent généralement plus cher que les appareils simplement résistants à l’eau.

    Les drones étanches sont des drones qui peuvent être entièrement immergés dans l’eau sans subir de dommages, et qui coûtent généralement plus cher que les appareils simplement résistants à l’eau.

    Les drones résistants à l’eau ne sont pas complètement étanches. Ils peuvent généralement encaisser une petite averse de pluie ou de neige, mais pas une chute dans la rivière !

    Si vous tombez sur un drone présenté comme étanche mais étonnement bon marché, lisez soigneusement la description et les avis, il s’agit souvent d’un drone simplement résistant à l’eau.

  • ​Les drones résistants à l’eau ne sont pas complètement étanches. Ils peuvent généralement encaisser une petite averse de pluie ou de neige, mais pas une chute dans la rivière !

  • check

    Si vous tombez sur un drone présenté comme étanche mais étonnement bon marché, lisez soigneusement la description et les avis, il s’agit souvent d’un drone simplement résistant à l’eau.


Drones étanches pour débutants

JJRC H31

JJRC H31

​Avec de nombreux modèles disponibles sur le marché, JJRC est reconnue comme une marque d’entrée de gamme solide. Et avec le modèle H31, il semble qu’ils se soient surpassés : ce drone complètement étanche coûte seulement une trentaine d’euros ! Mais que peut on attendre d’un appareil aussi abordable ?​

Avec de nombreux modèles disponibles sur le marché, JJRC est reconnue comme une marque d’entrée de gamme solide. Et avec le modèle H31, il semble qu’ils se soient surpassés : ce drone complètement étanche coûte seulement une trentaine d’euros ! Mais que peut on attendre d’un appareil aussi abordable ?

https://www.youtube.com/watch?v=q76tx_vVIJ4

Il faut être honnête, la qualité d’image laisse à désirer, puisque le drone embarque un appareil photo de seulement 2 MPX. Vous pourrez faire de la photo et de la vidéo, mais ce ne sera pas très beau. Évitez donc ce modèle si la qualité d’image est importante à vos yeux.

Pour le reste, le drone est plutôt correct pour son prix : une fabrication robuste en ABS/PS, jusqu’à 10 minutes d’autonomie (avec une simple batterie de 3,7V 400mAh) et 80 mètres de portée. La télécommande inclus quelques fonctionnalités basiques mais bien pratiques, comme une touche de retour automatique, et le drone est équipé de voyants LED pour le vol de nuit. Si vous êtes un pilote débutant qui a besoin d’un drone étanche, le JJRC H31 est donc fait pour vous !

Il faut être honnête, la qualité d’image laisse à désirer, puisque le drone embarque un appareil photo de seulement 2 MPX. Vous pourrez faire de la photo et de la vidéo, mais ce ne sera pas très beau. Évitez donc ce modèle si la qualité d’image est importante à vos yeux.

Pour le reste, le drone est plutôt correct pour son prix : une fabrication robuste en ABS/PS, jusqu’à 10 minutes d’autonomie (avec une simple batterie de 3,7V 400mAh) et 80 mètres de portée. La télécommande inclus quelques fonctionnalités basiques mais bien pratiques, comme une touche de retour automatique, et le drone est équipé de voyants LED pour le vol de nuit. Si vous êtes un pilote débutant qui a besoin d’un drone étanche, le JJRC H31 est donc fait pour vous !

Parrot Hydrofoil

le Parrot Hydrofoil

Vous êtes à la recherche d’un nouveau joujou, mais que vous n’arrivez pas à vous décider entre un drone ou un bateau ? Bonne nouvelle, grâce au modèle hybride de Parrot, vous n’avez plus à choisir. 

Le pack Hydrofoil contient en effet un drone classique, et un support permettant de le transformer en bateau !

​Malheureusement, ce n’est pas vraiment le meilleur produit sur le marché, notamment parce qu’il n’est pas étanche, mais résistant à l’eau. Vous savez ce que ça signifie : si il tombe à l’eau (ce qui probable si vous utilisez le mode bateau), il sera endommagé. Signalons également que l’appareil photo VGA est de piètre qualité.

Par contre, l’autonomie de la batterie n’est pas si mauvaise. Le Parrot Hydrofoil offre 9 minutes de vol pour seulement 25 minutes de rechargement, un excellent ratio. Difficile toutefois d’en profiter pleinement, du fait de sa faible portée. Ce drone se pilote en effet uniquement via smartphone, par le biais d’une connexion bluetooth offrant seulement 20 mètre de portée.

Drones étanches pour pilotes confirmés

Quadh2O

le drone du commandant cousteau

QuadH2O s’est vraiment imposé comme le meilleur fabricant de drones étanches, connaissant notamment un beau succès auprès des professionnels. Le Drone Waterproof QuadH2O (oui c’est le même nom que la marque) est leur modèle le plus abordable.

Le QuadH2O est un drone absolument magnifique, bien conçu, 100% étanche mais qu’il faudra assembler soi-même ! Il s’agit en effet d’un appareil livré en kit. La structure en fibre époxy est à la fois solide et légère. En ce qui concerne l’électronique, il est équipé d’un contrôleur de vol DJI Naza V2, de moteurs brushless 920KV et d’un ESC 20A 3-4S. La batterie (4000mAh 14.8V 4S LiPo) est assez lourde, et juste assez puissante pour faire voler l’appareil. Avec la configuration recommandée, vous obtiendrez environ 10 minutes d’autonomie, mais libre à vous de personnaliser votre drone.

Pour les amateur de vol à la première personne, vous serez heureux d’apprendre que ce drone embarque une caméra Sony 1/3 CCD Super HAD II avec un objectif 3.6mm. Associé à l’émetteur ImmersionRC qui peut atteindre jusqu’à 1000 mètres et à un écran LCD 1024×600 TFT de chez FlySky, ont peut dire que la qualité est en rendez-vous ! Bien sûr, en plus de la caméra FPV Sony, il y a aussi de la place pour une GoPro qui peut facilement être ajoutée sur la face inférieure du QuadH2O. Cela vous permettra de prendre toutes sortes de photos aériennes, qu’il pleuve ou qu’il neige.

QuadH2O s’est vraiment imposé comme le meilleur fabricant de drones étanches, connaissant notamment un beau succès auprès des professionnels. Le Drone Waterproof QuadH2O (oui c’est le même nom que la marque) est leur modèle le plus abordable.

Le QuadH2O est un drone absolument magnifique, bien conçu, 100% étanche mais qu’il faudra assembler soi-même ! Il s’agit en effet d’un appareil livré en kit. La structure en fibre époxy est à la fois solide et légère. En ce qui concerne l’électronique, il est équipé d’un contrôleur de vol DJI Naza V2, de moteurs brushless 920KV et d’un ESC 20A 3-4S. La batterie (4000mAh 14.8V 4S LiPo) est assez lourde, et juste assez puissante pour faire voler l’appareil. Avec la configuration recommandée, vous obtiendrez environ 10 minutes d’autonomie, mais libre à vous de personnaliser votre drone.

Pour les amateur de vol à la première personne, vous serez heureux d’apprendre que ce drone embarque une caméra Sony 1/3 CCD Super HAD II avec un objectif 3.6mm. Associé à l’émetteur ImmersionRC qui peut atteindre jusqu’à 1000 mètres et à un écran LCD 1024×600 TFT de chez FlySky, ont peut dire que la qualité est en rendez-vous ! Bien sûr, en plus de la caméra FPV Sony, il y a aussi de la place pour une GoPro qui peut facilement être ajoutée sur la face inférieure du QuadH2O. Cela vous permettra de prendre toutes sortes de photos aériennes, qu’il pleuve ou qu’il neige.

Swellpro Splash Drone 3 Auto

les meilleurs drones waterproof en 2018 featured image

Le deuxième drone étanche pour usage professionnel provient de chez SwellPro, un fabricant de drones beaucoup moins connu que QuadH2O. Malgré cela, leurs employés ont quand même fait un travail formidable avec le Splash Drone 3.

Il existe en 2 versions, Fisherman et Auto, et nous allons nous intéresser à cette dernière version, car il s’agit du modèle le plus polyvalent (c’est ce modèle que j’ai eu l’occasion de tester dernièrement).

Tout d’abord, le Splash Drone 3 Auto est doté d’un certificat d’étanchéité IP67, gage de fiabilité. Vous pouvez immerger totalement sa caméra 4K montée sur un système de stabilisation à cardan 2 axes, et prendre de superbes photos sous-marines. Ce drone est également équipé de plusieurs modes de vol intelligents tels que Return to Home, Tap to Fly, Mission Planning, Follow me et bien d’autres.

Le plus intéressant à propos de ce drone reste sans doute son mécanisme de largage de charge utile. Cela permet d’embarquer jusqu’à un kilo de charge, que vous pouvez larguer facilement en appuyant sur un bouton de votre contrôleur. Un mécanisme aussi utile pour placer votre fil de pêche que pour amener une corde à une personne en train de se noyer ! Quand on sait en plus que ce drone offre 15 minutes de vol et 1 kilomètre de portée, on réalise qu’il peut accomplir beaucoup de choses. Si vous êtes à la recherche d’un drone étanche de qualité professionnelle, avec une bonne capacité de charge utile et un excellent appareil photo, le SwellPro Splash Drone 3 Auto est donc fait pour vous.

Le deuxième drone étanche pour usage professionnel provient de chez SwellPro, un fabricant de drones beaucoup moins connu que QuadH2O. Malgré cela, leurs employés ont quand même fait un travail formidable avec le Splash Drone 3. Il existe en 2 versions, Fisherman et Auto, et nous allons nous intéresser à cette dernière version, car il s’agit du modèle le plus polyvalent (c’est ce modèle que j’ai eu l’occasion de tester dernièrement).

Tout d’abord, le Splash Drone 3 Auto est doté d’un certificat d’étanchéité IP67, gage de fiabilité. Vous pouvez immerger totalement sa caméra 4K montée sur un système de stabilisation à cardan 2 axes, et prendre de superbes photos sous-marines. Ce drone est également équipé de plusieurs modes de vol intelligents tels que Return to Home, Tap to Fly, Mission Planning, Follow me et bien d’autres.

Le plus intéressant à propos de ce drone reste sans doute son mécanisme de largage de charge utile. Cela permet d’embarquer jusqu’à un kilo de charge, que vous pouvez larguer facilement en appuyant sur un bouton de votre contrôleur. Un mécanisme aussi utile pour placer votre fil de pêche que pour amener une corde à une personne en train de se noyer ! Quand on sait en plus que ce drone offre 15 minutes de vol et 1 kilomètre de portée, on réalise qu’il peut accomplir beaucoup de choses. Si vous êtes à la recherche d’un drone étanche de qualité professionnelle, avec une bonne capacité de charge utile et un excellent appareil photo, le SwellPro Splash Drone 3 Auto est donc fait pour vous.

Drones étanches professionnels

Quadh2O Hexh2O V2 Pro

​C’est le drone étanche le plus cher du marché. Il pèse 5,4 Kg à pleine charge, ce qui en fait d’office un véritable monstre. Bien évidemment, un tel concentré de technologie coûte une somme considérable, et est réservé aux professionnels.

C’est le drone étanche le plus cher du marché. Il pèse 5,4 Kg à pleine charge, ce qui en fait d’office un véritable monstre. Bien évidemment, un tel concentré de technologie coûte une somme considérable, et est réservé aux professionnels.

https://www.youtube.com/watch?v=iIhPRw5HNx0

​Une collaboration avec DJI a permis à QuadH2O de travailler avec l’application DJI GO et l’émetteur DJI Lightbridge, pour une meilleure réactivité et une plus grande portée, jusqu’à 3 kilomètres. Étant donné qu’il y a un énorme dôme devant la caméra, votre vision en direct sera aussi bonne que sur n’importe quel autre drone normal. Le HexH2O utilise 2 batteries LiPo 6S 8000mAh parallèles, qui offrent une autonomie allant jusqu’à 25 minutes.

Le HexH2O est doté d’une caméra DJI X3 de pointe qui enregistre en résolution 4K à 30 images par seconde, et le système de stabilisation à cardan 3 axes assure une fluidité et une stabilité optimales de vos images aériennes !

Enfin, il est possible de personnaliser son drone avec des périphériques supplémentaires, comme par exemple un système de largage de charge utile qui peut transporter jusqu’à 2 kilos de charge.

Une collaboration avec DJI a permis à QuadH2O de travailler avec l’application DJI GO et l’émetteur DJI Lightbridge, pour une meilleure réactivité et une plus grande portée, jusqu’à 3 kilomètres. Étant donné qu’il y a un énorme dôme devant la caméra, votre vision en direct sera aussi bonne que sur n’importe quel autre drone normal. Le HexH2O utilise 2 batteries LiPo 6S 8000mAh parallèles, qui offrent une autonomie allant jusqu’à 25 minutes.

Le HexH2O est doté d’une caméra DJI X3 de pointe qui enregistre en résolution 4K à 30 images par seconde, et le système de stabilisation à cardan 3 axes assure une fluidité et une stabilité optimales de vos images aériennes !

Enfin, il est possible de personnaliser son drone avec des périphériques supplémentaires, comme par exemple un système de largage de charge utile qui peut transporter jusqu’à 2 kilos de charge.

Quadh2O Hexh2O V2 Pro

​Quadh2O Sarah2O

Quadh2O Sarah2O

Les drones offrent un nombre incroyable de scénarios d’utilisation, mais le plus utile reste sans doute leur utilisation lors de missions de sauvetage. Dans les océans, en montagne et dans n’importe quel endroit difficile d’accès, les drones permettent de sauver des vies. C’est exactement le rôle du SaraH2O de QuadH2O, un drone spécialement conçu pour les missions de recherche et de sauvetage.

Sarah2O drone

Entièrement étanche et pesant environ 4,8 kg, le SaraH2O fait parti des meilleurs drones lourds modernes. Surtout qu’il embarque 2 batteries LiPo 6S 7000mAh qui lui permettent d’atteindre jusqu’à 25 minutes de vol. Le transmetteur vidéo est fabriqué par ImmersionRC et offre une portée maximale d’environ 1 kilomètre. Le moniteur de vol est un FlySky Black Pearl avec écran TFT LCS et rétroéclairage LED, avec une résolution de 1024×600 pixels.

Au sujet des caméras (remarquez le pluriel), le SaraH2O dépasse toute les attentes : il ne comporte pas une mais deux caméras ! A l’intérieur du boitier étanche, vous pouvez installer une Zenmuse H4-3D et une GoPro Hero 4 Black Edition, tous deux disponibles sur le site officiel de QuadH2O. Le boitier est énorme et permet à votre caméra d’effectuer des mouvements sans aucun problème. Sur le dessus du SaraH2O, on trouve un emplacement supplémentaire pour les caméras thermiques Flir Vue et Flir Vue Pro, qui peuvent s’avérer d’une grande aide lors des missions de recherche et de sauvetage.

De plus, ce drone est entièrement personnalisable grâce à une large gamme d’accessoires optionnels disponibles sur le site de QuadH2O : des batteries supplémentaires, un contrôleur de vol A2, un système de largage et bien d’autres encore. Le prix du drone peut donc vite s’envoler. Mais encore une fois, ce drone n’est pas destiné aux utilisateurs occasionnels mais aux professionnels du sauvetage, qui peuvent tirer le meilleur parti des capacités du SaraH2O.

Des plus abordables aux plus coûteux, j’espère vous avoir offert un bon panorama des drones étanches actuellement disponibles. Le marché des drones est en constante évolution, et certaines de ces informations sont peut-être déjà obsolètes, donc n’hésitez pas à me faire part de vos avis en commentaire !

Les drones offrent un nombre incroyable de scénarios d’utilisation, mais le plus utile reste sans doute leur utilisation lors de missions de sauvetage. Dans les océans, en montagne et dans n’importe quel endroit difficile d’accès, les drones permettent de sauver des vies. C’est exactement le rôle du SaraH2O de QuadH2O, un drone spécialement conçu pour les missions de recherche et de sauvetage.

Entièrement étanche et pesant environ 4,8 kg, le SaraH2O fait parti des meilleurs drones lourds modernes. Surtout qu’il embarque 2 batteries LiPo 6S 7000mAh qui lui permettent d’atteindre jusqu’à 25 minutes de vol. Le transmetteur vidéo est fabriqué par ImmersionRC et offre une portée maximale d’environ 1 kilomètre. Le moniteur de vol est un FlySky Black Pearl avec écran TFT LCS et rétroéclairage LED, avec une résolution de 1024×600 pixels.

Au sujet des caméras (remarquez le pluriel), le SaraH2O dépasse toute les attentes : il ne comporte pas une mais deux caméras ! A l’intérieur du boitier étanche, vous pouvez installer une Zenmuse H4-3D et une GoPro Hero 4 Black Edition, tous deux disponibles sur le site officiel de QuadH2O. Le boitier est énorme et permet à votre caméra d’effectuer des mouvements sans aucun problème. Sur le dessus du SaraH2O, on trouve un emplacement supplémentaire pour les caméras thermiques Flir Vue et Flir Vue Pro, qui peuvent s’avérer d’une grande aide lors des missions de recherche et de sauvetage.

De plus, ce drone est entièrement personnalisable grâce à une large gamme d’accessoires optionnels disponibles sur le site de QuadH2O : des batteries supplémentaires, un contrôleur de vol A2, un système de largage et bien d’autres encore. Le prix du drone peut donc vite s’envoler. Mais encore une fois, ce drone n’est pas destiné aux utilisateurs occasionnels mais aux professionnels du sauvetage, qui peuvent tirer le meilleur parti des capacités du SaraH2O.

Articles Liés