Presentation du DJI Phantom 4

Drone DJI Phantom 4 : la révolution des caméras aériennes intelligentes

Un multirotor bourré de technologie

DJI, le numéro un mondial des drones de loisir, marque un retour en force sur le marché des drones haut de gamme avec la quatrième itération des Phantom, « le Phantom 4», un quadricopètre intelligent détecteur d’obstacles. Ce modèle bourré de technologie s’annonce déjà comme une référence dans le monde des drones grands publics et risque de faire mal à la concurrence. Ses nouvelles fonctions de détection d’obstacles, de suivi programmé du sujet et de vol programmé, remplissent les promesses d’une expérience de vol des plus surprenantes pour les débutants ainsi que les pilotes plus avancés.

Le Quadricoptère Le Plus Intelligent Du Marché

J’ai forcément du mal à cacher mon enthousiasme, et pour cause, les fonctionnalités apportées à ce nouveau modèle semblent corriger tous les défauts de son prédécesseur, notamment au niveau du design et de la technologie embarquée. Les ingénieurs de Shenzhen se sont surpassés cette fois pour nous livrer un drone 2.0, corrigé, qui m’a réconcilié avec les joies de la prise de vue aérienne.

Design

Connectiques externes et batterie

Les amateurs de design et de quadricoptères ne seront pas déçus avec ce modèle conçu à base de magnésium, contrairement à la version précédente qui donnait dans le « cheap » d’après certains utilisateurs. Le Phantom 4 de DJI présente une esthétique bien plus élaborée, avec une coque blanche épurée aux courbes définies et à la texture glossy (les chargeurs ressemblent à ceux offerts par Apple). Tout en cultivant une certaine sobriété, l’appareil reste élégant et sa structure aérodynamique améliore significativement son agilité et sa réactivité. Ses nouvelles lignes ergonomiques cachent bien les 1 380 grammes de ce bijou technologique.

Détecteur d’obstacle

Les utilisateurs de ce nouvel appareil apprécieront la présence du tout premier système d’évitement autonome d’obstacles en grande série. Ce système, destiné à faciliter le pilotage, intègre quatre capteurs positionnés à l’avant et au-dessous du drone (oui les évolutions technologiques me permettent maintenant de m’offrir certaines libertés au niveau sémantique). Les informations transmises par ces capteurs sont traitées par le logiciel du quadricoptère qui freine ou se détourne à la vue de tout obstacle situé entre 0,70 m et 15 m de l’appareil, évitant ainsi la collision. Le quadrirotor peut également contourner l’obstacle et revenir automatiquement à son point de départ (fonction « return to home« ) si celui-ci est programmé pour ce type de manœuvre.

À la prise en main, le système d’évitement rempli ses promesses. Même guidé délibérément vers un mur, celui-ci s’immobilise à un mètre de l’obstacle en se cabrant doucement vers le bas et ce même si on maintient le joystick vers l’avant. Cela en fait un drone accessible au pilotes néophytes tout comme aux plus chevronnés comme moi.

Activ Track, le mode de pilotage à reconnaissance de cible

La camera intégrée du phantom 4

L’activation de la fonction Activ Track permet la reconnaissance automatique d’un sujet et de verrouiller sa trajectoire sans recourir à un gps ou un tracker. Il suffit de pointer, sur son écran de smartphone ou de tablette, sa cible mobile pour que le drone suive son mouvement. Vous n’aurez par la suite qu’à réaliser le cadrage de la caméra et ajuster l’angle de vue. L’on peut même faire tourner le drone automatiquement autour de la cible en mouvement. Un bouton “pause” permet au pilote d’arrêter momentanément le vol autonome du drone pour se mettre en vol stationnaire.

Vol programmé : Tap Fly

Avec la nouvelle fonction Tapfly, DJI facilite davantage la programmation du vol par un simple clic sur une carte. Un système ingénieux qui se combine parfaitement à la fonction Activ Track. Avec ce tandem, le drone peut effectuer des vols programmés « tout en évitant les obstacles qui se trouvent sur son chemin », explique DJI, ce qui pourrait restreindre sensiblement les accidents liés aux manœuvres automatiques. Un jeu d’enfants!

Autonomie de batterie et autres fonctionnalités

Outre l’expérience de pilotage intelligente qu’offre le Phantom4, DJI apporte d’autres nouveautés par rapport au dernier modèle le Phantom 3 Professional :

  • Capacité de voler 28 minutes : le Phantom 4 est doté d’une autonomie accrue de 25% par rapport au Phantom 3 Professional. Une autonomie rendue possible grâce à l’aérodynamique retravaillée de l’appareil et à l’amélioration du rendement des moteurs.
  • Le Phantom 4 embarque une caméra de qualité capable de filmer en 4K avec une portée de 5 kilomètres et d’une Liveview 720p HD sur son écran de contrôle. L’objectif de la caméra est dotée de 9 lentilles qui offrent un angle de prise de vue assez large de 94° (équivalent 20 mm en 24×36) ainsi qu’une ouverture de f/2,8, ce qui rend le coin de l’image encore plus net et réduit l’aberration chromatique.
  • La caméra est capable de filmer en 4K (ultra HD) à 24, 25 et 30 ips et également en Full HD à 60 ips et 120 ips. Elle est montée sur un cadran à suspension qui permet de réduire les « vibrations indésirables et les mouvements en vol, laissant l’appareil photo capturer des vidéos lisses et fluides, même pendant des manœuvres complexes», nous indique la firme chinoise.
  • La caméra propose de réaliser des photos de 12 Mpixels et permet l’enregistrement de fichiers RAW au format DNG.
  • Le mode Sport « Intelligent Flight Modes » apporte, une fois activé, plus de vitesse et de précision au drone et lui permet d’atteindre une vitesse de plus de 70 km/h, idéal donc pour les prises de vue en mouvement rapide.

 

Un verdict Positif

Connectivité maximale avec tablettes ou smartphones

Les possibilités sont quasi illimitées avec le Phantom 4. Les amateurs des prises de vue aériennes seront certainement conquis par l’intelligence, la réactivité et la vélocité de l’appareil. L’intégration des nouveaux modes rend accessible le pilotage du quadrocoptère, offrant ainsi aux amateurs la possibilité de s’initier aux joies de la prise de vue aérienne et aux professionnels plus de liberté et de précision.

Points négatifs 

Si la Caméra aérienne intelligente de DJI semble remplir toutes les promesses de la technologique actuelle, on notera néanmoins deux points négatifs :

  • L’interface est proposée en anglais, ce qui risque de déplaire aux non anglophones. Néanmoins, la plupart des options et fonctionnalités restent identifiables, à l’exception des courbes de réglage du drone qui demanderont quelques notions de base en anglais.
  • La qualité des photos du Phantom 4 reste relativement moyenne. Cette qualité tend à baisser en haute et en basse luminosité, et ce malgré l’ouverture à f/2,8.

Ou acheter votre Phantom 4 ?

Je recommande l’achat du Phantom 4 via le site d’ecommerce Amazon pour un achat sécurisé et avec livraison rapide.

Cliquez ici pour découvrir le DJI Phantom 4 chez Amazon!

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s